Ch
Logo

C'était Probst

Publié par G Groupe X Bakchich

Notre chroniqueur et ami Jean-François Probst s'est éteint à 65 ans. Un hommage. Pas le dernier.

Un SMS funeste. Qui rebondit de portable en portable, parcourant les salles de rédaction, les administrations, les partis politiques. Et même les continents. L'Afrique bien sûr, l'Amérique du Sud, l'Europe… Partout où son destin a croisé et marqué des hommes.

Le message est bref. Sans appel. «Merde Probst». Trop soudain, trop inattendu pour frapper. L'incrédulité a d'abord prévalu quand le Parisien a annoncé le décès de Jean-François le 12 juin. Un mince espoir auquel s'accrocher. Repousser l'inéluctable, la confirmation. Un coup de fil a suffi à la faire tomber. Et les appels ont afflué, de la part de tous ceux qui, au sein de Bakchich, ont croisé un homme qui ne laissait personne indifférent. Amateurs de bon mots, convive enjoué, camarade attentionné qui n'a jamais hésité à proposer gîtes et couvert à qui en avait besoin, que ce soit à Paris ou dans le Pays Basque qu'il affectionnait.

Avant même la naissance de ce site où il a aimé à s'épanouir par écrit, par video, ou sous un aimable pseudo, nous nous étions croisé en 2005. Un moment de stupeur avait assailli le jeune journaliste face à ce puits d'anecdotes de la grande et petit histoire politique de la Ve République. Les noms s'enchaînaient, de la Chiraquie la plus profonde aux grandes heures de l'Hôtel de Ville de Paris en passant par les boudoirs des présidences africaines. Là des valises de billets, ici des négociations improbables, encore plus loin les clés des scandales de la République, de la Françafrique. Un trésor à portée de main. Une mémoire de tous les coups fourrés de la Françafrique. Ainsi avions nous l'habitude de présenter ses chroniques. Car il a bien fallu se rendre à l'évidence. Probst parlait vrai, connaissait son monde, et le faisait découvrir à qui voulait l'écouter.  Sa faconde n'a pas valu à Bakchich que des succès d'audience, des scoops sur les pratiques en cours entre la République française et son ancien pré carré africain. Elle a surtout permis de francs moment de camaraderie, sur les pistes du Keur Samba, autour du vieux canapé rouge de notre siège social ou au bout de soirées interminables au fond des restaurants africains de la capitables qu'il adorait fréquenter. 

Dans les rires et les vapeurs de ces soirées, ont émergé bien des surnoms, venus affublés les hiérarques de la droite française. «Je les ai connus en culotte courte», s'excusait-il presque, avant de les crucifier sur l'autel de la satire. Alliot Marie, qu'il a fait élire présidente du RPR, Pasqua, qu'il a longtemps conseillé au Sénat, Chirac dont il a accompagné l'ascension jusqu'à la magistrature suprême, ou encore les Tiberi, qu'il a continué à soutenir malgré la débâcle judiciaire. 

Bien peu des pontes de sa famille politique sont ressortis sans égratignure de ses chroniques. Malicieux, cultivé, Jean-François en savait trop pour ne pas en faire profiter ses convives et amis. S'il n'a jamais su saisir les subtilités de l'accent marseillais, ses imitations d'un Omar Bongo ou Denis Sassou Nguesso, les présidents gabonais et congolais qu'il a eu à beaucoup fréquenter, ont souvent frisé la perfection.

D'une loyauté peu banale et presque désuette en politique, Jean-François a continué à rêver de gaullisme. Un idéal qui n'a pu que l'éloigner peu à peu de la politique en général, de l'UMP sarkozyste en particulier dont il n'a cessé de dénoncer les errements, tout comme leur attrait pour les incorrigibles satrapes africains. 

Amoureux du continent, fin connaisseur des us et coutumes des politiques ivoiriennes, sénégalaise, congolaises et gabonaises, Jean-François a pu montrer ce que la Françafrique avait de plus jovial. De plus porteur. Un espoir qui va manquer.  

Mots-clefs : , , , , ,

Publié dans la catégorie Blogs
Sur le même sujet
La totale 0
27 mai 2009 Sur notre vieux continent africain où, n’en déplaise à Monsieur Guainozy, nous ne marchons plus à...
Probst rend hommage à Séguin 0
9 janvier 2010 Les éditos politiques de Jean-François Probst sur Bakchich et Bakchich.tv : Probst déguste la "li...
Small probst centrafrique 0 Probst: à côté du Mali, l'Oubangui charrie 0
12 janvier 2013 Ancien conseiller des présidents africains, Jean-François Probst rappelle le rôle clé de ce petit...
Sorciers blancs, magie noire 0
29 janvier 2007 Morte la Françafrique ? « Peut être, mais le cadavre bouge encore » Vincent Hugeux aime les bons ...
Small l100xh80 l100xh80 jpg probst renseignements 02b1d 416cb Probst : Kouchner dehors! 0
29 mai 2010 Verbatim : « Quelle est la nécessité de garder Bernard Kouchner à la tête du Quai d’Orsay ? Il a ...