Ch
Logo

Le Meilleur D’Entre Tou(te)s Les «Socialistes»

Publié par G Groupe X Bakchich

 

Dans la plombante brutalité de l’actualité de l’été (1), une information, du moins, peut contribuer à nous protéger contre trop d’accablement : c’est l’annonce, récemment faite par Alain Juppé, qu’il ambitionnait de se porter candidat à la prochaine élection présidentielle.

En temps normal, bien sûr : cela ne nous toucherait que (très) peu.

Nous n’en aurions que foutre – convenons-en nettement.

Mais nous vivons un temps qui n’est certes pas complètement normal, et dans lequel nous sommes un peu contraint(e)s de reconnaître qu’Alain Juppé serait, de fait, en 2017, le moins pire des candidat(e)s, pour ce que la presse dominante, où le respect de la réalité n’entre qu’en petite(s) proportion(s), continue d’appeler «la gauche»…

…Ou, pour le dire autrement : de constater, bon gré, mal gré, qu’Alain Juppé est le meilleur d’entre tou(te)s les « socialistes».

Puisqu’anéfé : comme tou(te)s les «socialistes» - on pense ici, notamment, à M. Valls -, Alain Juppé aime très fort les marchés.

Mais à la différence de nombreux autres adeptes «socialistes» du culte thatchérien de la libre entreprise – on pense notamment, ici, à M. Hollande -, Alain Juppé, pour ce qu’on en sait, ne se sent pas tenu de défiler toutes les trois heures sous le bureau de M. Gattaz, du Medef, à la fin de lui prodiguer aux parties basses de délassants chatouillis.

De même : Alain Juppé, comme nombre d’autres «socialistes» (CND’A«S»), a été pris dans des affaires politico-financières de niveau 9 sur l’échelle de Plenel.

(Et, CND’A«S», Alain Juppé, quand le monde entier constatait qu’il avait la main gluée jusqu’au thorax dans un gros pot de confiture, s’est enraciné dans une défense un peu pathétique, sur le thème, oui mais non, et d’abord, ich bin droit dans mes bottes, alors ta gueule.)

Mais force est de reconnaître qu’au regard des exceptionnelles performances réalisées depuis par d’autres – non moins éminent(e)s - «socialistes» (on pense ici, notamment, à M. Cahuzac), ces errements d’Alain Juppé apparaissent, rétrospectivement, comme presque véniels.

Surtout : Alain Juppé, à la différence de beaucoup – beauuucoup – d’autres «socialistes», semble goûter peu les divagations identitaires (et sécuritaires) où se vautre si volontiers, depuis bien plus d’années que nous n’en pourrions compter sans boulier, le personnel politicien françousque.

Entendons-nous bien : le gars n’est pas non plus Laurent Mucchielli.

Mais l’on n’a pas souvenir, par exemple, qu’il ait trop abondamment vomi sur les musulman(e)s ou les Roms – comme a notamment fait M. Valls, encouragé par M. Hollande.

Ainsi, quand, tout récemment encore, Mme Morano, de l’UMP, dont les saillies sont comme des croûtes dans le fumier de la pensée de droite, a décrété qu’elle prônait qu’on bannisse les musulmanes voilées de nos littoraux de souche : Alain Juppé, à la différence de MM. Désir et Dray, «socialistes» d’ampleur, s’est pudiquement abstenu de lui faire une ovation.

Puis encore, et dans le domaine de la politique étrangère : Alain Juppé, lorsqu’il voit que l’armée israélienne succombe once again à la pulsion qui lui fait régulièrement (et massivement) massacrer (en toute impunité) des civil(e)s palestinien(ne)s, exprime publiquement que ces atrocités l’incommodent – cependant que M. Hollande s’empresse, quant à lui, de signifier à M. Netanyahou qu’il le soutient à donf dans cet hachis menu d’Arabes.

Finalement, donc, et tout compte fait : l’élection d’Alain Juppé à la présidence de la République ne serait, bien évidemment, pas complètement satisfaisante, pour qui juge ces jours-ci que ça serait bien qu’on se décide à essayer enfin la vraie gauche.

Mais elle aurait du moins l’avantage d’ouvrir une ère moins outrancièrement droitière que le quinquennat de M. Hollande – et de remettre, en somme, fût-ce très discrètement, un tout petit peu de dignité dans nos hontes collectives : positivons, Gaston.

 

 

 

(1) Si tu as besoin de rimes riches – ou carrément opulentes – pour ton prochain banquet : call me. Je t’en réserverai quelques bancs.

Publié dans la catégorie Blogs
Sur le même sujet
Politiques et internet ne font pas bon ménage 0
27 février 2008 Qui connaît le débonnaire Marc Vanhove ? Pour quelques Bordelais du centre ville de la capitale d...
Small lessive 0 BLANCHIMENT (PRESSING ?) 0
12 avril 2013 L’honnêteté des ministres et des élus ? C’est d’abord une affaire de mémoire : le temps ne blanch...
«Un Essayiste De Talent» 0
13 avril 2014 1) Sachant que Le Monde a publié, dans son édition d’hier soir (datée donc d’aujourd’hui), une ...
Small jpg segopuja Ségo - Pujadas : 1-0 0
15 juin 2007 La scène a eu lieu devant plusieurs millions de personnes : David Pujadas, qui ne se prend pas po...
Avec Sarkozy, souvent Juppé varie... 0
22 octobre 2008 Depuis son départ du gouvernement consécutif à la claque - malgré le score serré - reçue aux légi...