Ch
Logo

Islamophobie Et Foutage De Gueule

Publié par G Groupe X Bakchich

Dans l’avant-dernier numéro de l’hebdomadaire Marianne, paru vendredi (26 septembre 2014) dernier, son taulier – le fameux copiste Joseph Macé-Scaron - disait, dans son éditorial de la semaine (DSÉDLS), rédigé après l’exécution d’Hervé Gourdel, son aversion pour «ceux qui», en France, «par ignorance, ou pis, par volonté d’en découdre, font», après cet événement, «l’amalgame entre Arabes, musulmans et djihadistes».

Itou : dans le dernier numéro de l’hebdomadaire L’Express, paru avant-hier, son taulier – l’inimitable Christophe Barbier – se désole, DSÉDLS, de ce qu’après cet assassinat, «l’islamophobie flambe, amalgamant dans ses anathèmes tous ceux qui révèrent Mahomet, et même ceux qui ne prient pas mais ont un prénom ou un visage prêtant à “suspicion“».

Dans l’intervalle : l’hebdomadaire Le Point avait mis en ligne, sur son site, un article déplorant qu’«on ne considère donc pas les musulmans comme de vrais Français, mais comme des citoyens qui sont d'abord inféodés à leur religion et, a priori, suspects».

Lisant tout cela : l’on peut, certes, considérer que c’est beau à tirer des larmes - et que c’est bien de la chance, de vivre dans un pays où la presse dominante est si prévenante avec ses mahométan(e)s de proximité.

Mais on peut aussi (et plutôt) convoquer - au risque de se diminuer l’émotion - quelques (toutes) récentes réalités…

…Et se rappeler, par exemple, que Joseph Macé-Scaron a été, au début des années 2000 – quand il servait chez Le Figaro -, l’un des principaux artisans de presse de la promotion, dans l’espace public, d’une logorrhée dite «anticonformiste», mais qui n’était, en vérité, que réactionnaire (1) – et dans laquelle les musulman(e)s seraient systématiquement érigé(e)s en menace 2 society.

Et se rappeler que, lorsque l’hebdomadaire Marianne prétend expliquer «pourquoi l’islam fait peur», cela donne, comme l’a relevé Acrimed, des dossiers en forme de gros tas de «confusions» et de «clichés», évidemment anxiogènes, et qui entretiennent précisément dans l’époque un permanent «amalgame entre Arabes, musulmans et djihadistes» (liste non exhaustive).

Et se rappeler que L’Express – où Christophe Barbier ne reste jamais plus de quelques mois sans réclamer que «l’islam chemine vers la République plus vite et plus franchement qu’il ne le fait» - et Le Point se sont d’assez longue date spécialisés dans la confection de couvertures, un rien racoleuses, qui amalgament dans un même – permanent - anathème «tous ceux qui révèrent Mahomet », et qui proclament que «les musulmans sont d'abord inféodés à leur religion et, a priori, suspects».

 

 

Après quoi : l’on peut éventuellement conclure qu’il serait temps, maintenant, que certains foutages de gueule prennent enfin fin – ou qu’à tout le moins d’aucun(e)s, chez les journalistes dominants, apprennent enfin ce qu’est la honte, et cessent, un peu vite, s’il vous plaît, de faire semblant de s’offusquer de ce que l’islamophobie qu’ils ont (avec d’autres) plantée dans l’époque ait si bien poussé.

 

 

(1) Comme dit si bien le camarade Fred Alpi.

 

Publié dans la catégorie Blogs
Sur le même sujet
Small bak13aoutislamophobial 4 Islamophobia (5/11): «Les musulmans doivent comprendre que l’humour fait part... 0
18 août 2013 La caricature se prête parfois à diffuser d'étranges relents. D’autres publications, que certai...
Small bak13aoutislamophobial 6 Islamophobia (6/11) : «La grande peur des musulmans.» 0
18 août 2013 Le magazine Marianne, fondé en 1997 par les journalistes Jean-François Kahn et Maurice Szafran (q...
Caricature de la liberté d'expression 0
1 juin 2006 C’est la première fois depuis le début de la crise des caricatures du Prophète que des journalist...
Small bak13aoutislamophobial 2 Islamophobia (4/11) : «Les vérités qui dérangent.» 0
17 août 2013 La presse dominante n’en finit plus de répéter, depuis le début des années 2000, les inquiétantes...
«Le Chaud Et Le Froid» 0
19 juillet 2013 Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, a participé mercredi, à la mosquée de Paris, à la ruptur...