Ch
Logo

La Poste Et Laurent Joffrin

Publié par G Groupe X Bakchich

 

Le numéro weekendaire du quotidien Libération (rires) paru samedi dernier - 4 octobre 2014 - était de bout en bout pavoisé aux couleurs de La Poste, qui s’est donc acheté là une opération de promotion de quelque envergure.

Pour l’occasion – pour célébrer cette union de la réclame et du journalisme, et pour tenter aussi, peut-être, de la justifier – le burlesque boss barbichu (3B) de Libé (rires) – l’inaltéré Laurent Joffrin – s’est fendu du concis mais intéressant billet explicatif que voici.

 

 

Pourquoi est-il intéressant?

Pas pour ce qu’il dit, évidemment : nous parlons ici, rappelons-le, d’une production de Laurent Joffrin, dont les péroraisons sont, par règle générale, à peu près aussi stimulantes qu’un lever de nuages hivernal sur Portsmouth, England.

Mais pour ce qu’il ne dit pas – et pour ce que ces omissions révèlent (ou confirment) de la doxa de son auteur.

Par exemple : il est parfaitement exact que la direction de La Poste (1), dont le 3B de Libé (rires) adopte donc le vocabulaire, œuvre, depuis (au moins) le début des années 2000, à ce qu’elle appelle (comme fait toujours le patronat novlangueux lorsqu’il procède à l’adoption d’un management qui a pour effet direct de broyer des salarié[e]s) à une «modernisation» du groupe.

Mais pour être véritablement exhaustif : Laurent Joffrin aurait pu préciser que cette rénovation qui semble forcer fort son admiration produit, depuis de très longues années, quelques effets collatéraux qui ne sont pas exactement négligeables, comme, par exemple, des suicides en série de postières et postiers poussé(e)s à bout par des chefferies (et autres encadrements) intégralement dédié(e)s au culte dément de la rentabilité.

Itou : le 3B de Libé (rires) dit vrai, lorsqu’il relève que «La Poste a partie liée avec la presse» dans la mesure où «elle distribue les journaux à un tarif préférentiel».

Mais pour être complètement complet : il aurait pu ajouter que ces aides postales, dont les contribuables financent à leur insu (et sans qu’on leur ait jamais demandé si le fait de sponsoriser les divagations de l’éditocratie barbichue les comblait pour de bon d’aise) une part très considérable, coûte des centaines de millions d’euros à La Poste – les mêmes, peut-être, que la direction du groupe récupère en procédant ailleurs aux rationalisations-de-la-gestion-des-coûts qui provoquent les drames évoqués plus haut.

Mais il est vrai que si Laurent Joffrin, plutôt que de leur prodiguer une courte mais soutenue lècherie, disait ce que sont vraiment les pratiques des dirigeant(e)s de La Poste - et leurs conséquences?

Il prendrait le risque de fâcher un annonceur qui assure de surcroît et à «un tarif préférentiel» l’acheminement de Libé (rires), et de perdre, donc (si cet acheteur décidait de choyer plutôt une autre burlesque publication), à l'heure où lui-même opine, pour son propre journal, à une modernisation à base de licenciements, une précieuse rentrée d’argent (2).

Je te laisse conclure?

 

 

 

 

 

(1) Qui n’est plus tout à fait une entreprise publique – mais une société anonyme à capitaux publics - depuis 2010.

(2) Et serait peut-être contraint de trop compter, pour la survie de son journal, sur les millions d'euros d'aides aux journaux à faibles recettes publicitaires dont l'État, gentiment, le gave chaque année.

Publié dans la catégorie Blogs
Sur le même sujet
Où L'On Redoute Que La Nouvelle «Charte Éthique» De “Libération“ Ne Soit Trop... 0
10 juillet 2014 Le quotidien Libération vient de s’équiper d’un nouveau directeur. Mais aussi – et dans le mêm...
Si C’est Demandé Si Gentiment… 0
25 mars 2014 En 1984, un jeune journaliste barbichu, pressentant peut-être que ces jabotements reaganiens vont...
Small laurent joffrin 10417688nqbuu Pas Si Con(ne)s! 0
21 mars 2013 Semaine après semaine, inlassablement et sans (presque) jamais désemparer - sauf si c’est pour ...
Small bakjuillet12joffrin1l 1 Laurent Joffrin (tout) contre les dogmes 0
8 novembre 2012 Laurent Joffrin, directeur du Nouvel Observateur, vient de lire un livre d’un certain Ha-Joon Cha...
Small british La semaine du 30 juillet au 3 août en dessins 0
5 août 2012 Les Jeux Olympiques mangent l'actualité. Et nos dessinateurs les croquent. Mardi 31 juillet A...