Ch
Logo

Edvige fait tourner la tête au gouvernement

Publié par G Groupe X Bakchich

Grosse bazar au sein de l’exécutif : Edvige a semé le trouble et fait tourner la tête de plus d’un ministre… Jusqu’à se transformer en une bombe politique à retardement pour le gouvernement. Sarkozy, lui, l’a bien compris. En fin « stratège » qu’il est - pour reprendre l’expression de Carla Bruni sur le plateau de Michel Drucker - speedy Sarko a décidé de reprendre vite fait les choses en main.

Edvige, la vilaine

Car « Edvige » (Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale) n’a pas bonne presse. Ce fichier, créé par décret du 27 juin et publié au Journal officiel le 1er juillet, centralise des données sur trois catégories de personnes. Primo, les personnalités « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique » et celles qui jouent « un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ». Deuxio, les individus ou organisations susceptibles de porter atteinte à l’ordre public. Troisio, les personnes candidates à certains emplois ou fonctions. Et dans ce gros fichier, on précise aussi bien les numéros de téléphone que l’immatriculation des véhicules, les antécédents judiciaires ou encore la mention de la profession et l’état civil de la personne fichée. En gros, rien n’est passé à la trappe. Big Brother is watching you…

Le décret est signé du Premier ministre, François Fillon, et de la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie. Alors que la polémique gronde fin août, MAM explique qu’il n’y a pas de chat à fouetter. Edvige ne ferait que reprendre l’ancien fichier des RG mis en place il y a dix-sept ans. Sauf qu’en 1991, l’ancêtre d’Edvige avait déjà levé un tollé… à droite avec les vives réactions de Simone Veil et de Charles Pasqua. Et qu’avec Edvige - quelle vilaine celle-là ! - les mineurs susceptibles de troubler l’ordre public peuvent être recensés dès l’âge de 13 ans. Gloups ! Et l’orientation sexuelle de la personne fichée, comme son état de santé, font désormais partie des renseignements enregistrés. Des données pourtant hautement personnelles…

Sarko serre la vis

Mardi 9 septembre au soir, après l’organisation d’une réunion impromptue au « Château », Nicolas Sarkozy, entouré de Fillon, MAM et de responsables policiers, serre la vis. Et reprend en main la communication autour de ce dossier. L’Élysée demande à MAM d’« ouvrir une concertation » et souhaite l’abandon des mentions relatives à la santé et à la sexualité des personnes fichées. Parallèlement, Sarko fait savoir qu’il s’interroge sur le bien-fondé d’un fichier pour les personnalités. Et un bonnet d’âne pour Fillon et MAM !

Hervé Morin - JPG - 54.1 ko Hervé Morin © Kerleroux

En quatre jours, tout s’est emballé. Jusqu’à samedi 6 septembre, soit deux mois après la parution du décret, la création du fichier Edvige n’avait pas créé de vague au sein du gouvernement. Mais ce week-end, Hervé Morin, ministre de la Défense, jette un pavé dans la marre : « Est-il utile pour assurer la sécurité de nos compatriotes, de centraliser des informations relatives aux personnes physiques ayant seulement sollicité un mandat politique ou syndical ? » Alors qu’il tient, en tant que président du Nouveau Centre, son Université d’été dans le Var, Morin se taille un franc succès dans l’opinion. Et reçoit un coup de bâton de MAM en retour ! Pan sur le bec !

Le gouvernement a perdu des plumes

À Royan, au grand raout de l’UMP, la ministre de l’Intérieur, lâche cinglante : « Je suis ravie que M. Morin se pose des questions. La question que moi je me pose, c’est comment il se fait que depuis le 1er juillet, il n’ait pas réussi à trouver mon numéro de téléphone pour me demander ce qu’il en était, je l’aurais rassuré… » Dire qu’à un coup de téléphone près, Sarko aurait pu être pépère. Vraiment !

Fillon en remet une couche. Quelques heures après l’intervention d’Alliot-Marie, en déplacement à Rennes, le chef du gouvernement tâcle son ministre de la Défense et le rappelle à l’ordre. « Je pense qu’il n’est pas nécessaire de créer des suspicions là où elles n’existent pas et j’ai eu l’occasion de le lui dire ». Avant d’ajouter : « Ce n’est pas une caserne, un gouvernement, mais enfin là en l’occurrence, il ne faut pas se laisser aller à de jugements inspirés par une vision très légère des choses. » Sympa, l’ambiance !

L’intervention de Fillon ne sert à rien… en tout cas, ne fait pas taire les voix discordantes au sein du gouvernement. Quelques heures après son intervention, Rama Yade, la secrétaire d’État aux Droits de l’Homme reconnait, sur Europe 1, que des « précisions sont nécessaires, des clarifications sont utiles notamment sur cette question des orientations (sexuelles) ». Avant de souligner qu’elle « espère, que le Conseil d’État apportera cette précision là ». Saisi au total de treize recours - pas moins ! - déposés par les associations et les politiques, le Conseil d’État devrait se prononcer d’ici la fin décembre.

En attendant, les associations, qui ont déjà recueilli plus de 100 000 signatures à leur pétition Non à Edvige, ne désarment pas. Elles appellent à la mobilisation mardi prochain… jour de la Sainte Edwige. C’est Sarko qui va être content ! Quant au gouvernement, il a laissé quelques plumes dans l’affaire. Et perdu une occasion de faire preuve de sa belle unité…

À lire ou relire sur Bakchich :

Edvige, une publicité inattendue Retour sur la genèse de pratiques qui ne datent pas d’hier… Alors que l’Élysée tente de calmer le jeu après la fronde de l’opposition, et la sortie d’Hervé Morin, reconnaissant qu’il faut « mieux expliquer » la réalité du fichier de (…) Für Staatssicherheit…

Communiqué de presse du Syndicat de la Magistrature

« La vie des autres » avec EDVIGE

Un décret publié le 1er juillet 2008 au Journal officiel institue un nouveau fichier dénommé EDVIGE, organisant le fichage généralisé et systématique de « toutes (…)

Le magazine Têtu en guerre contre le fichier Edvige

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Publié dans la catégorie France
Sur le même sujet
Small jpg fichierspolice 0 Ça la fiche mal 0
20 octobre 2009 © Nardo Lire ou relire sur Bakchich.info : Tous ...
Small l595xh842 jpg johnny1 f79c1 4dd36 Tous fichés, même les potes de Nicolas Sarkozy 0
6 octobre 2008 Amis du président et stars en tous genres, vous n’êtes finalement pas choyés par le pouvoir, et e...
Small jpg jpg bakstic1 0 Tous fichés, même les potes de Nicolas Sarkozy 0
4 mars 2009 Article déjà publié le 6 octobre 2008 Amis du président et stars en tous genres, vous n’êtes fina...
Small jpg rg sondage 0 Fichage ethnique: les notes noires des RG 0
8 décembre 2008 Les associations s’effraient, après avoir vaincu Edvige, de voir apparaître un fichier sur les or...
Small jpg jpg mam 0 Edvige, une publicité inattendue 0
9 septembre 2008 Les flics vilipendés, la gauche associative remontée et la droite de gouvernement déchirée : beau...