Ch
Logo

Nono Guérini, simple patron

Publié par G Groupe X Bakchich

Après les grands électeurs en septembre, le tribunal de Marseille a prononcé la relaxe du Sénateur des Bouches-du-Rhône lors de son premier procès.

«Tout Marseille qui connaît cette histoire, n’a pas assez de coup de chapeaux pour cet homme adroit». En fouillant dans les Mystères de Marseille, le jeune Emile Zola, en 1867, décrit cette étrange histoire. Où un riche marchand, frappé par le mauvais sort, parvient à tromper ses clients pour refaire fortune. Et force l’admiration de toute une cité, pourtant au fait de ses actes. Est-ce le destin de Jean-Noël Guérini? Inamovible président du conseil général et sénateur des Bouches-du-Rhône, le «petit Corse», comme n’osent plus l’appeler qu’à voix basse ses ennemis, a remporté une première victoire le 8 décembre au matin devant la justice. Le tribunal de Marseille l’a relaxé des poursuites pour le détournement de fonds publics dont il était soupçonné à l’occasion du licenciement de l’un de ses collaborateurs - et néanmoins premier fédéral socialiste des Bouches-du-Rhône- Jean David Ciot, également blanchi. Le plus léger des dossiers à l’encontre de l’ancien soutien de la candidate présidentielle Royal… ou du Premier secrétaire Hollande.

«Un dossier qui relève du tribunal administratif ou des prudhommes, jamais de correctionnel», ont plaidé ses avocats pendant des mois. Un discours que la cour a entendu. Dans ses attendus, dévoilés par Médiapart et MarsActu, la décision de relaxe précise que «ces omissions (ndlr: l’absence de motif de licenciement et de préavis) auraient pu entraîner l'illégalité du licenciement s'il avait fait l'objet d'un recours devant la juridiction administrative» mais ne pouvaient «démontrer l'existence d'une démission déguisée» assorties de plus de 60 000 d’indemnités, soit le détournement de fonds soupçonné.

Pudique, Jean-Noêl Guérini n’a pas immédiatement réagi à l’annonce. Un profil bas qu’il a tout juste égratigné en fin d’après midi sur son blog, pointant «le tribunal médiatique désavoué». Dans son premier cercle, la décision de la justice a été accueilli avec une taquine philosophie. «Ce procès n’avait d’autre but que de le faire comparaître avant les sénatoriales. Mais la procédure a permis de déjouer le projet. Et le résultat est double, élection et relaxe». Un joli résumé qui renvoie une fois de plus les élus marseillais à leurs responsabilité.

Sitôt les premières enquêtes judiciaires dévoilées, la majeure partie de la classe politique marseillaise s’est unie dans un même choeur, chantant mezzo vocce que seule la justice pouvait sortir Jean-Noël Guérini du jeu politique marseillais. Las pour «les lâches» ainsi désignés par le premier cercle de Guérini, la justice ne s’est pas substituée à la politique. 5 ans de chuchotements qui n’ont eu d’autre effet que de renforcer la position du patron du département. 

Acteur majeur de la défaite socialiste aux municipales de mars, réélu triomphalement sénateur de septembre, et incontournable pivot des élections locales de 2015 qui empoisonnent déjà Solférino. 22 des conseillers généraux socialistes ont demandé un accord avec la Force du 13, le parti départemental créé par Guérini…

La tenue des plus lourds procès dans lesquels il est suspecté de clientélisme, atteinte au marché public, association de malfaiteurs en compagnie de son frère et d’entrepreneurs proches du Milieu, ne viendra qu’après. Le verdict pour la classe politique marseillaise est, lui, déjà tombé…

Mots-clefs : , , , ,

Publié dans la catégorie France
Sur le même sujet
Small content jean noel guerini rayclid Guérini, après la relaxe, la relâche? 0
7 janvier 2015 Elle a pris tous les accents, a tournoyé dans bien des échos pour sembler devoir s’abimer dans le...
Small jpmaggi incendie rayclid bakchich Le mauvais tour de Maggi à Hollande 0
5 janvier 2015 C’est un député par accident qui menace de défection le groupe du Parti socialiste à l’Assemblée ...
Small jpg guerini nardo d1ce9 Les Marseillais réinventent le socialisme 0
22 février 2010 Les Marseillais n’ont pas fini de révolutionner le socialisme. Pressé de remettre de l’ordre dans...
La mairie en ligne de mire 0
30 novembre 2009 Jean-Noël Guérini, « Nono » pour les dames, n’avait rien à souffrir. Président du généreux consei...
Small jpg jpg cg13 7cd4f 0 Rafale de gardes à vue à Marseille 0
29 novembre 2010 L’instruction menée par le juge marseillais Charles Duchaine sur les marchés publics de la commun...