Ch
Logo

Un Français / Jurassic World : Buzz

Publié par G Groupe X Bakchich

Ou comment un petit film d’auteur, Un Français, et une grosse machine US, Jurassic World, manipulent les médias et font monter le buzz.

Environ vingt films sortent en salles toutes les semaines en France. Il y a bien sûr beaucoup de  déchets, pas de temps pour le bouche à l’oreille et une grande partie de ces films disparaît des écrans le mercredi suivant, dans l’indifférence la plus générale. Dans ces conditions, comment exister, comment faire connaître le titre de son film ou sa bande-annonce, comment faire du buzz ? À ces questions, deux films – Un Français et Jurassic World – un petit film d’auteur et un gros blockbuster US donnent des réponses intéressantes, même si elles peuvent sembler diamétralement opposées.

« Je suis Diastème » (ou presque).

La semaine dernière, juste après Cannes où il n’avait pas été sélectionné, Un Français, le film de Diastème sur la rédemption d’un skinhead, faisait la une des journaux. Pas à cause de ses qualités ou de ses défauts éventuels, personne ne l’avait vu. Non, des avant-premières avaient été annulées dans toute la France. FATALITAS ! Aussitôt, la machine médiatique se met en branle. Ça gronde sur les réseaux sociaux, les quotidiens et les magazines emboîtent le pas et Diastème vient défendre, mollement, la patrie en danger et accessoirement son film sur le plateau du Grand journal devant un Jean-Michel Apathie à côté de la plaque. Un Français est donc le film qui dérange, qui dénonce, qui balance la vérité. French History X ! Sur Canal, tout le monde entonne le couplet « Je suis Diastème », roule des yeux devant la menace fachoïde qui nous guette et le réalisateur taciturne, mais parfaitement rompu aux médias, est en adoubé par Jean-Luc Mélenchon (ça ressemble à enterrement de première classe, quand même). S’ensuit une couverture médiatique dingue avec Télérama, les Inrocks, le Figaro, Le Huffington Post, Slate, Le Point, Métro… où l’on ne parle que de la controverse, des menaces dont Diastème aurait fait l’objet. Très peu de journalistes évoqueront le film lui-même ou, plus étrange encore, le communiqué de Mars, le distributeur, qui déclarait le 26 mai que « la sortie initiale d’une centaine de copies a été ramenée à 60 afin d’optimiser au mieux chaque copie et valoriser chaque salle diffusant le film ». De plus, « aucune avant-première n’a été annulée » (les cinémas contactés n’ont simplement pas donné suite, et cela leur arrive très souvent). Etonnant, non ?

Bakchich interdit de projo

Bon, il est difficile à ce jour de savoir si les exploitants ont lâché le film de peur que des affreux à crâne rasé brûlent les ouvreuses et violent les cinémas (ou le contraire) ou si la qualité intrinsèque du film, sa non-sélection à Cannes, sa faible notoriété médiatique avant les événements les poussent à douter de son potentiel commercial. En tout cas, je ne peux m’empêcher de penser que cette controverse a été plus que profitable au film, et l’on peut légitimement penser qu’Un Français devrait bénéficier d’un afflux de curieux lors de sa sortie mercredi 10 juin.

Et moi, est-ce que j’ai aimé Un Français, vous demandez-vous donc, limite angoissés par tant de suspense ? Eh bien, RIEN, comme la majorité des journalistes qui en parlent. Tout simplement parce que je ne l’ai pas visionné. N’y voyez pas de malice ou de mauvaise volonté, c’est simplement parce que je suis interdit de projection par l’attaché de presse du film depuis… deux ans. Pour avoir écrit des choses qui lui déplaisaient lors de ma critique de La Vie d’Adèle, d’Abdellatif Kechiche, je ne peux plus voir et encore moins critiquer les films dont s’occupe ce charmant monsieur. Donc impossible defaire mon boulot… Pour ma critique, il faudra donc attendre la sortie salle. Ou pas…

Jurassic fuck

Avec Jurassic World, nous sommes dans un tout autre plan média. Depuis des mois, les mags pécialisés font de belles couvertures et des dossiers plein de photos glacées sur le film. De la promo pure et dure, de la propagande, de la pub, car le film n’était pas terminé. Jurassic World était présenté à la presse le 29 mai sur les Champs-Élysées, mais avec l’invitation à la projo, chaque journaliste-critique recevait un PDF à imprimer et à signer, certifiant qu’il ne ferait aucun « commentaire » sur le film (ni sur les réseaux sociaux, ni dans la presse, ni à la télé, ni à sa femme…) avant le mardi 9 à midi (heure française, véridique !). Soit juste 21 heures avant la sortie salle. Cette politique de l’embargo est de plus en plus courante de la part des grosses compagnies US. Le journaliste est un rouage, le maillon faible du plan média. On l’emmène sur le tournage, on lui donne des interviews des talents, on lui fait voir le film s’il est gentil (ami ?), et maintenant on décide s’il peut parler du film, à quel moment… Bien sûr, si un journaliste ne respecte pas l’embargo, il se verra interdit de projection des prochains films du distributeur (je vois mal la Universal ou la Warner intenter un procès à un journaliste à cause d’une rupture d’un embargo qui me semble bien peu légal).

Avec Jurassic World, la Universal apprend à la presse le caniveau (toi, pisse-copie, tu fais ta petite commission tel jour), raye d’un trait les mensuels, les mags, pour ne tabler que sur les quotidiens. Et le Net. Ce délai dément imposé par la Universal nous dit plusieurs choses. Que ce ne sera pas la presse qui fera le succès de Jurassic World. On s’en doutait ! Mais qu’elle craint encore plus les mauvais articles que pas d’articles du tout… Notamment des papiers sur le Net, sur les réseaux sociaux. Non contente de museler la presse, la Universal tente de contrôler internet. Sauf que si le film est un nanar préhistorique, le monde entier le saura mardi 9 juin 2015. A 12h 01.

Nous voilà donc avec des fachos et des T. Rex, du cinéma d’auteur et du gros blockbuster d’été, et à quoi en est-on réduit ? À parler plan média, buzz, fric, mise au pas ou manipulation de la presse. Triste, non ?

Un Français de Diastème ; Jurassic World de Colin Trevorrow

Sortie des deux films le 10 juin 2015

Mots-clefs : ,

Publié dans la catégorie France
Sur le même sujet
Small chris pratt velociraptor jurassic world Jurassic World : Le retour du retour de la grosse bête… 0
9 juin 2015 C’est l’été et les Américains débarquent. En force ! Au programme, du cinéma catastrophe (San And...
Small the rose b tedesc ne The Rose, La Isla Minima : deux bijoux de l’été 0
29 juillet 2015 Rarement vu un été ciné aussi déprimant, avec son lot de grosses machines ratées, de comic movies...
Small samuelljackson 0 SAMUEL L. JACKSON : «L'esclavage était la colonne vertébrale de notre pays» 0
21 janvier 2013 Dans Django, Samuel L. Jackson incarne un des plus beaux salauds de l’histoire du cinéma et vole ...
Small bakmai13cannesl Yes, I Cannes : Sodo sur la Croisette 0
16 mai 2013 Après une cérémonie étonnement sobre, Gatsby le magnifique a ouvert le bal. Bling bling, superfic...
Small planete des chiens White God : La révolte des chiens 0
3 décembre 2014 D’où venez-vous, que faisaient vos parents ? Kornél Mundruczó : Je suis né il y a 39 ans. La H...