Ch
Logo

Mieux pister la distribution du crédit par les banques

Publié par G Groupe X Bakchich

Les sénateurs de la majorité restent sur leur faim. Selon eux, les contreparties demandées aux banques françaises après le plan de sauvetage mis en place par le gouvernement en octobre dernier manquent quelque peu de précisions. Jean Arthuis, le président de la Commission des Finances, et Philippe Marini, rapporteur de cette même Commission, que l’on ne peut taxer de fervents partisans de l’interventionnisme de l’Etat dans l’économie, estiment que « certains sujets nécessiteront un suivi particulier ».

Les banques ont d’ores et déjà obtenu 23 milliards de prêts au taux de 4% de la Société de financement de l’Economie française (SFEF), qui bénéficie de la garantie de l’Etat pour un montant de 320 milliards d’euros. Le mécanisme est simple : la SFEF emprunte sur les marchés financiers et prête ensuite aux banques. Le second volet du plan de sauvetage a été confié à la Société de prises de participation de l’Etat (SPPE), qui peut lever sur les marchés 40 milliards d’euros destinés à renforcer les fonds propres des banques. A la fin de l’année dernière, celles-ci ont déjà émis 10,5 milliards de titres souscrits par la SPPE avec un taux de rendement de 8,2%. Une seconde tranche du même montant est prévue dans les huit mois qui viennent.

Quid du dividendes aux actionnaires ?

Lors de la mise en place du plan, les banques se sont engagées à accroître de 3,5% le montant des crédits accordés à l’économie. Hors Jean Arthuis et Philippe Marini estiment que des indicateurs précis doivent être élaborés pour contrôler l’évolution des prêts accordés par les banques. En effet, le chiffre fourre-tout de 3,5% ne révèle pas grand-chose. Les très grandes entreprises qui avaient pour habitude de se financer auprès de grandes banques étrangères aujourd’hui en perdition, se rabattent sur les banques françaises. Mécaniquement cet appel au crédit augmentera les encours de prêts et ne permettra pas de mesurer les efforts que les banques doivent consacrer aux PME.

Les deux sénateurs réclament donc des indicateurs qui isolent les prêts accordés aux PME et aux particuliers. Des instruments qui permettront de suivre si les banques ont respecté leurs engagements. Très précis sur cet aspect des contreparties, les deux sénateurs le sont beaucoup moins sur la distribution par les banques de dividendes aux actionnaires, alors qu’elles bénéficient de l’aide de l’Etat, et sur les rémunérations des dirigeants. Ils laissent à l’éthique, au code de bonne conduite et aux assemblées générales d’actionnaires, le soin de trancher sur ces questions. Tout cela n’a rien de très coercitif alors que les banques ont déjà reçu un coup de pouce de 33,5 milliards d’euros de la part de l’Etat.

Lire ou relire dans Bakchich :

To be or not to be à Davos Est-ce la crise ou la lassitude face à un rassemblement qui coûte cher sans que grand chose ne s’en suive ? Toujours est-il que la fréquentation du 39e sommet de Davos ne fut guère importante. Les bonus ont la vie dure dans les banques françaises A peine les patrons de la Société Générale et du Crédit Agricole ont-ils été contraints il y a dix jours par l’Elysée de renoncer à leurs bonus pour l’année 2008, qu’un beau scandale éclatait aux Etats-Unis. Karmitz, un fils à papa Dans la presse cette semaine, on apprend que Karmitz a fait fortune grâce à papa et que les sociétés de placement américain se rendent compte que les EU sont en crise. Obama, futur victime de la crise Arrivé en pleine crise et porteur de tant d’espoir, le nouveau président Barack Obama a presque une vocation de martyr économique. Gros chantages entre amis Ca va pas très bien en France, mais ça va encore plus mal en Irlande et en Grèce. Pour pouvoir relancer leurs économies ces deux pays font du chantage à l’Europe. Repas de fête économique Sous l’angle économique, fin 2008 a été une catastrophe économique. En revanche, en déclinant la crise sous forme de repas, c’est un cocktail explosif. Un menu détaillé pour Bakchich par Fabrice BOULAY Conseil en Gestion de Patrimoine (…)

Mots-clefs : , , , , , , ,

Publié dans la catégorie International
Sur le même sujet
Small jpg jpg pakman 3 0 Les bonus ont la vie dure dans les banques françaises 0
30 janvier 2009 Le président de Merrill Lynch, John Thain s’est fait limogé voici quelques jours, pour avoir vers...
Small jpg obama et les populistes L'Amérique fait une poussée de populisme 0
26 mars 2009 Aux Etats-Unis, le mot « populiste » n’a pas la même connotation péjorative qu’en France et en Eu...
Wal-Mart un remède contre l’augmentation des salaires 0
19 février 2009 Wal-Mart vient d’annoncer qu’il a « franchi pour la première fois la barre de 400 milliards de CA...
Small jpg jpg regimesspeciaux To be or not to be à Davos 0
2 février 2009 La chronique éco du lundi Certes, tout le monde s’est adapté au changement intervenu depuis le pr...
Small jpg jpg mechants Fanfaronnades sarkozyennes 0
27 août 2009 © Pakman Lire ou relire dans Bakchich : Comment l...