Ch
Logo

COUPABLE

Publié par G Groupe X Bakchich

Je n’en peux plus de me réveiller, chaque matin, au son d’une radio qui m’annonce des catastrophes. Si tout va mal, paraît-il, c’est de ma faute. De votre faute, donc. Alors, dans ces conditions, il faudrait être du dernier cynisme pour se laisser aller à des pulsions optimistes. Nous ne sommes pas seulement malheureux, nous sommes punis. Putain, depuis la Bible, on n’avait pas encore réussi un tel holdup up sur le plaisir de vivre…

…ET LE VASE DE SOISSONS ?

Récapitulons. La planète se réchauffe, les ours blancs crèvent comme des mouches carbonisées, les pingouins rôtissent sur ce qu’il reste de la banquise, c’est-à-dire pas grand chose, les tempêtes tropicales atteignent Montpellier, il y a des fraises en novembre : c’est ma faute, je trie mal mes déchets, je mets du pétrole dans mon auto, je laisse mon ordi allumé toute la journée, j’ai un bilan carbone catastrophique et quand la fin du monde sera là, ce sera bien fait pour ma gueule. En plus, j’aurai à jamais le tourment d’avoir précipité mes enfants dans l’abîme, par mes attitudes jouissives de vieux soixante-huitard hédoniste réconcilié cyniquement avec la société de consommation. La dette nous plombe ? C’est aussi de ma faute, parce qu’avec mes dents de rapace (j’aime l’image, c’est très Chateaubriand ou Thierry Roland, choisissez vos références), j’ai creusé le trou de la Sécu, avalé goulument le sirop de l’assistance, exigé des 35 heures intenables et des RTT criminelles, développé des cancers onéreux sans motif valable, suscité l’embauche d’instits pour mes mioches et d’infirmières pour ma vieille maman, bref, j’ai vécu au dessus de mes moyens par Etat interposé. Les loyers sont intenables ? Fallait pas venir à Paris, il y a de la place dans la Creuse, et puis tout cela serait réglé si au lieu d’une France de locataires on avait une France de propriétaires, vous voyez qui je cite, c’est le locataire de l’Elysée, il ne fréquente que des gonzes qui peuvent se payer 360 m2 dans le 6e ou à Neuilly-sur-Seine, de toute façon, les HLM, là-bas, sont sold out pour un siècle. Le PSG perd contre Nancy ? C’est de ma faute, je ne crois pas au salut par le Qatar, et moins ça va, moins je regarde le foot, parce que le Stade de France, c’est mieux avec Black Eyes Peas qu’avec Ribery. Mais pour le vase de Soissons, c’était pas moi, j’avais piscine.

T’AS PAS HONTE ?

Je l’avoue, je ne suis pas certain d’avoir correctement fait mes devoirs de mémoire, ces derniers temps. J’ai planqué sous le tapis mon examen de conscience bi-trimestriel sur la Shoah, malgré huit films et deux docs télévisés sur la question, et la rediffusion des œuvres complète de Lanzmann, y compris son inédit «  J’ai oublié ma kippa chez Simone de Beauvoir ». Je suis bien allé commémorer les massacres de Sétif, mais je me suis tiré avant la fin, il faut reconnaître que j’avais trois ans à l’époque, c’est dire si je suis un hypocrite. Je me suis laissé aller à confier à un pote que du temps de la colonisation, il y avait trois fois moins d’illettrés en Afrique et vingt fois moins de palu, bref, il m’a dénoncé, et pourtant il n’était pas Suisse, c’est dire si la morale progresse dans nos têtes. Heureusement, il n’était pas là quand je me suis dit pour moi tout seul que si on avait su qu’on pouvait faire des génocides comme au Rwanda, puis être reçu à l’Elysée avec la Garde républicaine sabre au clair, on l’aurait sûrement fait juste pour voir, parce que l’homme blanc est sanguinaire et fourbe, c’est sûr, voyez ce qu’ils ont fait en filant des canifs aux insurgés pour saigner Kadhafi, un pote qu’on invitait il n’y a pas si longtemps à camper dans le jardin, derrière les blettes et les dahlias.

Pur salaud

A propos de verdure, j’ai continué à acheter mon herbe à un dealer black qui me donne entière satisfaction, alors qu’il n’y a pas que des blacks, il y a aussi des beurs, et on m’a signalé un blanc du côté de Saint-Ouen. Je me suis même surpris en train de penser, en voyant le maire de Cabestany unir deux homosexuels mâles, que le mariage était une belle connerie, et qu’il fallait vraiment être intoxiqué à Marie-Claire pour le préférer au PACS, surtout si on met pas la robe. En un mot comme en cent, je suis un pur salaud.

INNOCENT, C’EST UN NOM DE PAPE, ET C’EST TOUT

Dans un beau film de Bourvil, Le Cercle rouge, il y avait une réplique effrayante : un vieux flic affirmait que «  Les hommes naissent innocents, mais il ne le restent pas longtemps  ». Plus que jamais d’actualité : l’homme moderne des pays évolués, blanc, instruit et riche, est un coupable par vocation. Pas forcément par nature (les philosophes en discutent), mais certainement par culture. Les péchés du monde, c’est notre lot quotidien, et c’est pas en croquant de l’agneau le dimanche matin qu’on va s’en débarbouiller. Tenez, je l’avoue, ça m’emmerde considérablement de me cogner trois poubelles dans ma cuisine de pauvre (3 m2 au 4e sans ascenseur) pour réduire la facture énergétique du retraitement de mes 1,5 k d’ordures hebdomadaires, boites de conserve comprises. Evidemment, si j’avais une villa avec piscine, une boniche à temps plein et six gosses, je me sentirais beaucoup plus concerné, et, au lieu de me demander sans cesse si trois passages de benne au lieu d’un, ça fait pas trois fois plus de carbone dans l’air et de bénéfice dans le tiroir de la société qui ramasse, je me taillerais facilement une auréole en envoyant Zora porter les sacs ad hoc dans la poubelle ad hoc.

 - JPG - 35.6 ko

Aucune assurance pour la résurrection

Quand je pense à la torture morale quotidienne que doivent endurer les conducteurs de Hummer et de Porsche saignés à blanc par l’ISF, les possesseurs de yacht façon Bolloré, qui en plus vident leurs chiottes dans la mer pour souiller les dauphins, les ministres qui prennent un jet pour aller à Metz et les électeurs des Verts qui ont tout de même trois bagnoles dans le garage mais vont pieusement chercher leur panier bio chez le paysan chaque semaine, je suis forcé de me morfondre. Et ne parlons pas des banquiers : la seule idée qu’ils puissent être coupables, avec leurs spéculations odieuses, de la bulle immobilière en Espagne, des surprimes aux States, de la faillite de la Grèce (même si c’est qu’un peu) et peut-être de la remontée de Sarko dans les sondages, parce dans la loi de la jungle, les requins sont le salut des vautours, cette seule idée me crucifie. Et c’est pas sûr que je ressuscite.

NE COUPEZ PAS !

Coupable. Je suis, tu es, nous sommes coupables. C’est la base de notre culture, dirait Nietzsche, notre civilisation chrétienne s’est fabriquée sur cette base, et on doit s’estimer heureux d’avoir simplement à payer les pots cassés en renonçant aux vacances l’an prochain. Normalement, on devrait nous retirer le droit de vote, avec tout le mal qu’on a fait à la planète, au thon rouge, aux fonds spéculatifs, à l’euro, à la Sécu, à DSK, aux peuples du Tonkin et de l’Oubangui-Chari, aux handicapés dont on fauche la place de parking réservée à leur nombreuse famille, et à cette pauvre Ségolène qui a pris la baffe du siècle aux primaires. On devrait nous décapiter, vu que Louis XVI, il n’en avait pas fait le quart, et Marie-Antoinette, la moitié (c’était tout de même une grue autrichienne, cette gueuse). Et remercier notre bon Président de se défriser la gomina pour nous sauver du naufrage, en faisant la bise sur la bouche à Merkel (faut voir la vidéo pour le croire, même si c’est une erreur de visée, quel cran !), et en nous rappelant que nous vivons tous au dessus de nos moyens, alors que lui, il vit ric-rac dans ses moyens, ni plus ni moins, comme monsieur Arnault, qui ne doit rien à personne, et monsieur Pinault, qui achète ses ballons de plastique chez Jeff Koons.

QUI SE SUCRE ?

Vous en voulez un exemple ? L’Elysée nous a fait acheter, pour « seulement » 50 millions d’euros, un Airbus présidentiel datant de 1998, avec 50 000 heures de vol, dont il a fallu remplacer les moteurs, pour 23,4 millions d’euros. Bizarrement, le prix demandé était 45 millions d’euros, et un Airbus de 2003 avec 15 000 heures de vol seulement, nickel, était proposé par Air France au même prix. Coût total de l’opération après lifting total look de la carlingue : 259, 5 millions d’euros (source : la Cour des Comptes). Pas mal, pour un pays qui vit au dessus de ses moyens. La surtaxe des boissons sucrées rapportera deux fois moins. La fraude estimée aux congés de maladie, au total, c’est en gros le prix des menus aménagements présidentiels destinés à mettre la cabine à son goût (dont une salle de bains à faire rêver un émir). Bien sûr, cet argent, il ne l’a pas volé, puisque c’est le nôtre. Honte à ceux qui le jugeraient gaspillé : le zinc servira au suivant. Et puis, prendre l’avion, est-ce vraiment voler ? Comme quoi, mieux vaut un innocent qui vole qu’un malade qui fraude.

A lire ou relire sur Bakchich.info

Une balle perdue sur Air Sarkozy Incident passé sous silence au cours des aventures égyptiennes des Sarkozy-Bruni : une balle a été tirée par inadvertance dans l’avion des journalistes qui suivaient le président… Un épisode peu glorieux qui aurait pu corriger d’un bémol le conte de (…) Le vin, menacé par le réchauffement climatique Le grand institut de la vigne et du vin de Bordeaux ouvrira ses portes, avec un peu de retard, à la fin de l’année. A l’occasion de « Bordeaux fête le vin », « Bakchich » vous offre un petit tour d’horizon des enjeux autour de la dive (…) La sécu se réfugie dans son trou Le trou de la Sécu devrait avoisiner les 20 milliards pour 2009. Et, pire, les 30 milliards demain.

Mots-clefs : , , , , , , ,

Publié dans la catégorie Société
Sur le même sujet
Cigare (pétard fumeux) 0
28 juin 2010 « Si les événements tels qu’ils sont rapportés par la presse sont exacts, ils sont inacceptables....
Procès à la djiboutienne 0
22 août 2006 Sont présents et assis autour de la grande table : Le Colonel Madhi (ancien colonel de Gendarmeri...
Small bakavrilpoulet2lamisere7 0 Police, galère et discipline 0
12 avril 2012 Un brigadier chef passe le 12 avril en conseil de discipline pour avoir enregistré une conversati...
Small le loup et lagneau 0 COUPABLES (PAS TOUS ?) 0
23 février 2013 La croissance est par terre, c’est la faute à Voltaire. Peugeot est dans le seau, c’est la faute ...
Small alien 1 Le papa d'Alien en avait perdu la garde 0
13 mai 2014 Célébrissime peintre suisse, H. R. Giger restera pour des millions de fans le papa du sublime mon...