Ch
Logo

Crédit Mutuel : l’information judiciaire dont personne ne parle

Publié par G Groupe X Bakchich

La banque à qui parler n'a pas entendu ses propres salariés. Une information judiciaire pour défaut de déclaration de soupçon a été ouverte à Monaco en janvier dernier.

 

Une banque mutualiste, qui appartient à ses clients, impossible à racheter et loin, très loin des agissements des banksters qui peuplent le monde de la finance. Les derniers spots publicitaires du Crédit Mutuel ne lésinent pas - à défaut d'inventivité - sur les bons sentiments, pour promouvoir l’image de cet établissement. Mais une réalité moins chatoyante  pourrait rattraper les dirigeants du CM-CIC, devenu l'un des géants bancaires français, propriétaire d'une bonne partie de la presse quotidienne régionale de l'Est de la France et vorace autant que féroce annonceur publicitaire.

Si ces quelques qualités peuvent expliquer le peu d'entrain de la presse à relayer les mésaventures de la banque avec son ancienne filiale monégasque, Pasche Monaco, les avancées des magistrats du Rocher vont finir par rendre ce silence journalistique assourdissant.

En janvier dernier, le juge Kuentz a en effet hérité d'une information judiciaire pour défaut de déclaration de soupçon dans l'instruction qu'il mène sur les agissements de la banque Pasche Monaco, soupçonné de blanchiment.

La banque à qui parler n'entend rien

Ce réquisitoire supplétif menace directement les hauts dirigeants du Crédit Mutuel, en premier lieu son président directeur général, l'ombrageux Michel Lucas. Petit retour en arrière.

Fin 2012, trois salariés de la banque Pasche Monaco, filiale à 100% du groupe Crédit Mutuel-CIC avertissent leur hiérarchie locale du fonctionnement atypique de certains comptes.

Lire: Crédit Mutuel, la banque à qui parler cash

Devant l'inaction de leurs supérieurs, et la crainte de devoir répondre devant la justice de certains agissement de la banque, le trio d'employé mandate un avocat, Me Sophie Jonquet, afin d'aller porter leurs remarques au niveau supérieur: la direction du Crédit Mutuel. Et c'est presque naturellement que le n°1 du groupe la reçoit en mai, lui assurant que le nécessaire serait fait.

Las, comme l'a narré Bakchich : en guise de règlement, le trio de lanceur d'alerte est licencié en juin (1), le procureur général de Monaco destinataire d'une plainte en juillet, l'information judiciaire confiée au juge Kuentz en novembre. 

Hasard des dates, la Pasche Monaco est entre-temps vendue au groupe luxembourgeois Havilland.  Se délester de cette encombrante filiale ne devrait pas éviter au Crédit Mutuel de fournir quelques explications aux autorités bancaires et judiciaires monégasques. Par exemple sur le silence adopté par Michel Lucas et ses services, qui n'ont pas daigné alerter le Siccfin (Service d'Information et de Contrôle sur les Circuits Financiers). Un oubli de déclaration de soupçon. Ou un défaut. Du choix des mots dépendra l'ampleur des maux pour la banque à qui parler.

 

Mots-clefs : , , , , , , ,

Publié dans la catégorie Société
Sur le même sujet
Small teixeira pasche Pasche, impair et banque 0
11 juin 2014 Craintes de violences, grève du métro, embouteillages monstres. A quelques heures à peine de l'ou...
Small pasche juge 0 Un juge monégasque sur la piste du Crédit Mutuel 0
11 mars 2014 La Justice de la Principauté a mandaté un juge d'instruction sur les traces laissées sur le Roche...
Monaco: la banque à qui parler fait la sourde 0
29 avril 2014 Audience express cette après midi au tribunal du travail de Monaco. Licenciés à l'été 2013, les t...
Small cm monaco Monaco: les petits secrets de la banque cash 0
7 juillet 2014 Petit bout de Crédit Mutuel sur le rocher monégasque jusqu'en novembre 2013, la banque Pasche Mon...
Small teixeira pasche Evasion fiscale: Le Crédit mutuel trouve à qui parler 0
24 décembre 2014 Une banque qui appartient à ses clients, mutualiste, à qui parler, toujours à l’écoute des envies...