Ch
Logo

USA : les banksters sont intouchables : la preuve

Publié par G Groupe X Bakchich

Un audit du ministère US de la justice révèle que la répression de la fraude immobilière n’a jamais été une priorité…

C’est dans le financement de l’immobilier que les banksters opérant sur le marché US (et les filiales des grandes banques européennes se sont toutes invitées au festin à un moment ou à un autre) ont donné toute la mesure de leurs aptitudes à la fraude : de la présentation par les courtiers de dizaines de milliers de dossiers de crédits trafiqués d’emprunteurs incapables de faire face à leurs échéances gonflées aux subprimes, aux saisies immobilières injustifiées voire illégale de débiteurs défaillants, en passant par la titrisation massive de dizaines de milliards de dollars de créances hypothécaires sans valeur sur des emprunteurs qu’ils savaient insolvables, avalés sans broncher par Fannie Mae et Freddie Mac jusqu’à la septicémie… 

Face à ce fléau, le ministère US de la Justice n’a pas cessé depuis 2009 de tenir un double langage : celui de la fermeté face au public scandalisé de découvrir l’ampleur du désastre ; celui des instructions d’accommodement discrètement données aux procureurs fédéraux et de l’invraisemblable mansuétude manifestée par sa Division Criminelle ayant conduit au départ un peu précipité le 30/6/2013 de son patron Lanny A. Breuer, pour sa conversion sans nuance au « too big to fail » et son implication dans le scandale Fast and Furious…

Lire: Banksters US, pourquoi tant d'indulgence?

Le débat –souvent très vif- entre ceux qui dénonçaient l’ampleur de la fraude immobilière et la mansuétude inexplicable que témoignait la justice US à ses auteurs, et ceux qui la contestaient est sur le point de trouver son épilogue. Le passionnant rapport d’audit de l’Inspecteur Général du Ministère de la Justice US qui vient d’être rendu public, et qui consistait à vérifier la réalité des efforts entrepris par le ministère pour sanctionner la fraude immobilière (« Audit of the Department of Justice’s efforts to address Mortgage fraud ») ne laisse en effet subsister aucun doute sur la volonté de l’exécutif yankee de ménager les banksters, une thèse que nous soutenons depuis des mois dans ces colonnes.

USA: les Banksters sont intouchables, la preuve by xavierbk

«Le FBI plaçait la fraude immobilière très loin dans sa liste de priorités en matière de criminalité en col blanc»

Nous reproduisons donc textuellement ci-dessous la conclusion du rapport (page 29 pour ceux de nos lecteurs qui le dévoreront en VO) :

Conclusion

Le Ministère a déclaré publiquement que la fraude immobilière est une priorité et que la création du Groupe de Travail sur la Fraude Immobilière (MFWG) était une tentative du ministère pour coordonner et superviser de manière plus adéquate, les efforts déployés contre la fraude immobilière. Par ailleurs, la participation du bureau des Procureurs Fédéraux (USAO) et du FBI à plus de 90 task forces et groupes de travail semblait confirmer la réalité du combat contre la fraude immobilière. 

Cependant, nous avons également découvert que le FBI plaçait la fraude immobilière très loin dans sa liste de priorités en matière de criminalité en col blanc. De plus, nous avons découvert qu’en dépit des ressources supplémentaires significatives qui lui ont été accordées par le Congrès pour engager des actions judiciaires contre la fraude immobilière, les embauches supplémentaires du FBI n’ont pas toujours été utilisées pour enquêter sur la fraude immobilière. 

«La Ministère de la Justice était incapable de produire des informations aisément vérifiables»

Lorsque nous avons tenté de mesurer la réalité des efforts du ministère pour engager des actions judiciaires contre les auteurs de fraudes immobilières, nous avons découvert que la Ministère de la Justice était incapable de produire des informations aisément vérifiables quant aux plaintes pénales et aux actions civiles engagées.

La Communication par le Ministère de la Justice lors d’une conférence de presse très médiatisée d’octobre 2012, de données largement fausses quant au prétendu succès de la Task Force contre la Fraude Immobilière (FFETF) et des initiatives récentes du ministère contre la fraude immobilière, démontre l’absence de données fiables à disposition du ministère dans le cadre de ses efforts contre la fraude immobilière, tout comme sa grave inaptitude à justifier les informations qu’il communiquait au public. 

Ce n’est que plusieurs jours après la conférence de presse que le ministère a commencé à s’inquiéter de la véracité des informations fournies et il a fallu attendre août 2013 pour que le ministère informe le public que les statistiques communiquées en octobre 2012 étaient évidemment fausses. De plus, pendant ces 10 mois, le ministère a continué à publier des communiqués de presse accompagnés des statistiques qu’il savait gravement erronées. Nous pensons que le ministère aurait dû réagir bien plus tôt au sujet de ces informations erronées.

Dans ce rapport d’audit, nous suggérons 7 recommandations pour améliorer l’approche du ministère et la réalité de sa lutte contre la fraude immobilière ainsi que la manière dont il en rend compte…. » 

Mots-clefs : , , , , , ,

Publié dans la catégorie Société
Sur le même sujet
Small subprime 0 Scandale des subprimes : enterrement de première classe à Washington 0
17 février 2012 25 milliards de dollars la cérémonie! Le gros chèque des 5 principaux émetteurs de ces créances p...
Small etrennes 2 0 2012, année fantastique pour les banksters 0
31 décembre 2012 2012 se termine sur un record inédit : pas un seul membre de la grande famille du crime financier...
Small banksters rc Banksters US: Pourquoi tant d'indulgence? 0
20 novembre 2012 Les patrons du Ministère américain de la Justice et les avocats qui défendent les banksters sont ...
Small bankers 0 Obama protège-t-il les banksters ? 0
23 janvier 2012 L'admninistration américaine plaide auprès des procureurs la cause des délinquants en col blanc. ...
Small morgan 0 JP Morgan Chase va-t-elle inspirer « La Firme II » ? 0
9 mars 2014 La banque haute en couleur de Jamie Dimon serait-elle sur le point de s’imposer au sommet de la h...