Ch
Logo

Lauvergeon arrête la chasse au Brero

Publié par G Groupe X Bakchich

Le procès pour l'espionnage de l'ancienne patronne d'Areva et son époux par une agence privée suisse passe au tribunal ce 16 mai. Revue des incongruités.

L'éphéméride a longtemps annoncé un irradiant procès à la 17e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris. De l'espionnage à niveau industriel, des barbouzeries à l'encontre de la patronne d'une des plus grandes entreprises publics, son époux, son bras droit, le tout commandité en interne. Avec dans le rôle du  grand méchant espion, un homme basé en Suisse, téléguidé par un félon au sein même du géant nuclaire français.

Et les bancs de la chambre traditionnellement réservés aux délits de presse, de se préparer à recevoir du beau monde. Anne Lauvergeon, l'ancien directrice d'Areva, son époux le consultant Olivier Fric, Daniel Wouters, un temps vice président du groupe, fort de leur statut de victime. En face Mario Brero, patron d'Alp Services et Sébastien de Montessus, bébé Lauvergeon devenu directeur des mines sous sa houlette. Ce casting atomique a alimenté, à la fin 2011, un bondissant scénario.

Lire: Atomic Anne balaie le clan et Uramin

Découvrant sur le pas de sa porte un rapport, nommé Pomeral IV, accompagné d'une carte de visite de Mario Brero, Anne Lauvergon se pique de lire ces 43 pages. Son quotidien alors est un peu sombre. L'ex sherpa du président Mitterrand n'est plus «Atomic» Anne. Son règne de 10 ans à la tête d'Areva a pris fin six mois auparavant. Son ancienne maison est sur le point d'annoncer la dépréciation de près de 2 milliards d'europs du principal actif ramené sous son règne Uramin. Et des malandrins commencent à ternir son bilan. Une chance, les pages de Pomerol sont enivrantes. Liens entre Daniel Wouters et son mari, domiciliations, comptes en banques à l'étranger, entourage familial et professionnels, rôles supposés dans l'acquisition onéreuse (2,5 milliards de dollars) d'Uramin, et surtout...trace de contacts téléphoniques. 

Une enquête qui tombe Apic

Un dossier suffisamment complet pour motiver son dépôt de plainte, avec Olivier Fric pour atteinte à la vie privée, violation du secret des correspondances etc… Le nom de l'auteur du rapport ne tarde pas à fuite, Mario Brero, comme son commanditaire, Sébastien de Montessus, direction des mines d'Areva. Et là, tout se complique. Diligentée fin 2010, la mission a été validée en interne, payé sur les deniers de la boite (avec trois autres dossiers Pomerol), des réunions tenus dans les locaux d'Areva. pas vraiment des méthodes de barbouze, ni un scud lancé en secret contre la patronne. Les directeurs de l'intelligence économique comme de la sécurité ont été parfaitement informés. Et l'ont gentimé expliqué aux policiers qui ont mené l'enquête prémilinaire décidée par le parquet de Paris. Une procédure sans garde-à-vue ni, étonnamment, aucune perquisition…

Les ratés de la procédure

«C'est étrange quand même, sourit une huile judiciaire. Dans ce dossier, à part les interrogatoires, les seuls documents qui existent sont non pas le rapport Pomerol IV mais LES rapports Pomerol IV». Deux version du travail d'Alp Services cohabitent en effet dans le dossier. Une de 43 pages, support de la plainte, une autre de 44 pages que Mario Brero a transmis à la justice. «Des choses ont été enlevés, d'autres rajoutés». Ce  joli malestrom a remis la mumière sur un sujet à 2,5 milliards de dollars d'argent public: le rachat d'Uramin dans des conditions acrobatiques...et de pertes conséquentes pour les finances publiques. Surtout, le dossier Brero a rappelé de vilains fantômes à Areva. Il fait suite à une précédente analyse d'intelligence économique, confié à la société Apic, en 2010. Ce rapport d'une vingtaine de pages, décryptant les mécanismes boursiers, les rapports annuels d'Areva, le cursus public de Daniel Wouters et des fondateurs d'Uramin, soupçonne que la compagnie a été victime d'une escroquerie à grande échelle. Son auteur, Marc Eichinger, soumet ses conclusions au directeur de l'intelligence économique, au directeur de la sécurité et leur conseil d'alerter leur hiérarchie. «On l'a fait, confesse l'un d'eux à Bakchich, mais cela a été sans suite. Nous n'avons eu aucun retour quand le travail d'Apic était sérieux, cohérent et a motivé 18 mois plus tard la mission confiée à Brero ».

Longtemps dénigré, le rapport d'Apic a même été attaqué début 2012 par Anne Lauvergeon qui en a demandé l'expertisé avant de trainer son auteur en diffamation. En vain, après des échecs en première instance, en référé, Atomic Anne s'est désisté début 2014 de sa plainte à l'encontre d'Eichinger.

Lire: Les coquilles d'Areva

Etonnamment, selon des informations confirmées à Bakchich, Anne Lauvergeon comme son époux Olivier Fric se sont également désistés de leur statut de partie civile à l'encontre de Brero; se bornant à une citation direction adressé à Montessus. Le fondateur d'Alp, lui, est cité à la barre par Daniel Wouters. Une répartition si confuse que le président et le procureur risque de passer leur après-midi à se gratter la tête pour la démêler. Au risque le dossier ne se révèle aussi vide que les réserves minières d'Uramin.

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Publié dans la catégorie Société
Sur le même sujet
Small lauvergeon 1 Areva: L'affaire d'espionnage mise à l'amende 0
20 mai 2014 L'étrange dossier Pomerol IV s'achève en queue de poisson au tribunal de Paris. Une simple ame...
Small jeu de dame Uramin-Areva, le bal des témoins 0
8 juillet 2014 La France n'est pas toujours terre d'accueil pour les ressortissants belges. Parti d'Areva dans l...
Small areva uramine perkiz Areva n'a pas fini de payer Uramin 0
4 juin 2014 La plus grosse acquisition d'Areva depuis sa création continue de peser sur son histoire. Acquise...
Small bruno bezard Le beau Bézard d'Uramin 0
12 mai 2014 Le futur directeur général du Trésor a eu un rôle décisif dans l'achat d'Uramin par Areva. Une ma...
Small saifee durbar Uramin-Areva: le roman de 2,5 milliards de dollars 0
6 juin 2014 7 ans après. Longtemps le rachat d'Uramin, jeune start-up minière immatriculée aux Iles Vierges B...