Ch
Logo

Pasche, impair et banque

Publié par G Groupe X Bakchich

Un an après avoir licencié trois salariés scrupuleux, l'ancienne filiale monégasque du Crédit Mutuel continue à choyer ses clients. Sous l'oeil de la justice et du Brésil.

Craintes de violences, grève du métro, embouteillages monstres. A quelques heures à peine de l'ouverture de la Coupe du Monde de football, le Brésil, hôte des agapes, semble en surchauffe. Mais le pays du beau jeu n'en oublie pas pour autant ses grands anciens, sans qui la fête promise n'aurait pas été possible. Ainsi le parlement du pays s'est-il rappelé au bon souvenir du principal artisan de la venue du Mondial sur ses terres, l'ancien président de la Confédération brésilienne de football, ex-membre du comité exécutif de la Fifa et excellent client des enquêtes, parlementaires ou pénales, sur la corruption qui sévit dans la patrie de l'ordre et du progrès: Ricardo Teixeira, alias Tricky Ricky, 67 printemps dont 23 à la tête du football auriverde. 

Selon le Correio do Brasil, le parlement s'est mis en tête, le 10 juin, d'enquêter sur l'origine de la fortune du vénérable Teixeira. Portée par des journalistes locaux et relayée par le Parti populaire socialiste, l'initiative est née des révélations concernant la Banque Pasche Monaco, ancienne filiale du Crédit Mutuel, bien connue des lecteurs de Bakchich et du sieur Teixeira.

Lire: Monaco la banque à qui parler Cash

et Blanchiment à Monaco, la banque à qui parler

Ce professionnel du ballon rond est en effet l'un des clients les plus choyés de l'établissement monégasque. C'est ce mystérieux client brésilien, dont l'identité  et les récents voyages sur le Rocher ont été dévoilés par Médiapart, dont «toutes les banques monégasques ont refusé d'accueillir son petit pécule de 30 millions d'euros, sauf la banque Pasche, quand bien même ses dirigeants sont conscient que l'épais bas de laine a été accordé en échange de faveurs», écrivait Bakchich en décembre dernier. L'un des clients, mais pas le seul, dont les affaires, les fonds et leur gestion par la banque, ont inquiété trois salariés. Craignant des opérations de blanchiment, d'évasion fiscale et autres joyeusetés, ces employés s'en sont naturellement ouvert à leur patron monégasque fin 2012. Sans beaucoup d'écho. 

Puis à leur chefferie suisse. Sans résultat. 

Cache cash entre le Rocher, les Alpages et le Brésil

Et enfin au grand boss de la banque, le président du Crédit Mutuel CIC soi-même : Michel Lucas. Dans les faits, la réponse à leurs peurs n'a guère tardé. En juin, les trois salariés sont licenciés. En décembre 2013, le comptoir monégasque de Pasche est prestement vendu. Et le Crédit Mutuel de se cantonner dans un silence médiatique aussi pesant qu'étonnant pour la banque à qui parler... et propriétaire d'une grande partie de la presse quotidienne régionale de l'Est.

Dès l'été 2013, alerté par les salariés licenciés, le procureur de Monaco lance une enquête préliminaire sur des soupçons de blanchiment et d'évasion fiscale, qui se transforme avant Noël en une information judiciaire confiée au juge Kuentz. En avril, un réquisitoire supplétif lui est même accordé aux fins d'éclaircir de possibles «défauts de déclarations de soupçons». 

Lire: Crédit mutuel, l'information dont personne ne parle

A mesure que les investigations judiciaires ont progressé, le Crédit Mutuel et le groupe Banque Pasche se sont discrètement mis en branle. D'abord en déposant le 17 décembre une plainte en dénonciation calomnieuse contre ses anciens employés. Puis en dépêchant un huissier à Lyon, en vue de consigner les propos tenus lors de la conférence de presse de ses trois anciennes ouailles qui l'attaquent devant le tribunal du travail de Monaco (1). Et plus récemment, c'est un avocat suisse de la banque qui a écrit une lettre au ton fort peu amène à un ancien sous-traitant de Pasche Monaco, le menaçant de poursuite judiciaires sitôt qu'il parlerait à un journaliste. Quant au site Internet du groupe Banque Pasche, il a été grandement allégé. Seules les mentions de ses établissement de Genève et de Zurich sont désormais visibles. A moins de fouiller le cache des pages du site où réapparaissent les implantations plus exotiques de Vaduz, Nassau ou encore Rio. L'occasion de jouer à cache-cash...

 

(1) Une audience est prévue le 10 juillet 2014

Mots-clefs : , , ,

Publié dans la catégorie Société
Sur le même sujet
Small cm monaco Monaco: les petits secrets de la banque cash 0
7 juillet 2014 Petit bout de Crédit Mutuel sur le rocher monégasque jusqu'en novembre 2013, la banque Pasche Mon...
Small credit mut 0 Crédit Mutuel : l’information judiciaire dont personne ne parle 0
18 mars 2014   Une banque mutualiste, qui appartient à ses clients, impossible à racheter et loin, très loi...
Small cm monaco 2 Blanchiment à Monaco: le Crédit mutuel dégaine un huissier 0
10 avril 2014 Fâchée de la mauvaise publicité faite à son ancienne filiale monégasque, la banque menace de port...
Small cm monaco 0 Monaco, paradis (fiscal) perdu? 0
28 février 2014 Deux enquêtes judiciaires mettent à mal l'opacité du monde bancaire de la principauté. Deux petit...
Monaco: la banque à qui parler fait la sourde 0
29 avril 2014 Audience express cette après midi au tribunal du travail de Monaco. Licenciés à l'été 2013, les t...