Ch
Logo

Mauvaises vagues au cercle des nageurs de Marseille

Publié par G Groupe X Bakchich

Le vénérable club marseillais a connu sa première perquisition à la mi avril. Et son président sa 1ère audition en mai 2013. Simple péripétie… ou petit échauffement?

Avec les premiers jours d'été, une nouvelle élection se profile à Marseille, bien plus suivie que les Européennes, à peine moins importante que les municipales. Le 30 juin, une institution de la ville, 70 ans d'âge, va se rendre aux urnes.  Le Cercle des Nageurs de Marseille pour les fédérations sportives; de natation à laquelle il apporte des titres de champions olympiques ou de Water Polo, dont le club truste les titres. «Le Cercle», tout simplement dans la bouche des habitants et de ses habitués triés sur le volet.  Deux parrainages, un droit d'admission à 1680 euros puis une cotisation annuelle de 1350 euros assortie d'un droit de fréquentation de 460 euros. Montrer patte blanche a un coût. Pouvoir nager dans les mêmes lignes que la famille Manadou et Camille Lacourt, croiser les tables des Guérini, Muselier et autres sommités du tout Marseille.

Avocats, politiques de droite comme de gauche, chefs d'entreprises, petits et grands bandits, magistrats, policiers et  maçons se croisent parfois au bord des bassins olympiques, parmi les seuls à être ouverts tout l'année. Ils déjeunent surtout à la terrasse du restaurant ou se contentent d'un café accoudé au péron, observant cette vieille sociétaire qui, d'année en année, continue de se baigner chaque jour à l'aplomb du Cercle. L'issue du scrutin ne fait guère de doute. Paul Leccia, 75 printemps qui ont blanchi sa crinière, va continuer de régner sur «son petit paradis».  Un ilot de tranquillité au décor enchanteur. Là tout au bout du port, là où commence la Corniche Kennedy, là où la Méditerranée offre un panorama unique. Au près des pontons qui mêle bois et béton, au large le Chateau d'If, à terre la anse des Catalans. Président depuis 20 de l'institution, le vieil entrepreneur corse chasse mollement la légende qui en fait l'un des centres du pouvoir marseillais aussi. «Du fantasme. On ne fait ni politique ni business ici, même si beaucoup aiment le calme des lieux».  Si rarement troublé. En 2010, au lancement des affaires Guérini, le petit frère du président du Conseil Général a failli en venir aux mains avec Renaud Muselier, qu'il a cru à l'origine de ses démêlés judiciares. 

Le braqueur du Cercle n'était pas repenti

Les noms d'oiseaux ont volé avec une poésie toute marseillaise, sous le regard héberlué du ministre de la Culture d'alors Frédéric Mitterrand. 

Un champion du Cercle Frédéric Bousquet a depuis été élu sur les listes de Jean-Claude Gaudin. Paul Leccia lui n'a pas pris officiellement parti, même s'il décrit à l'envie «ne pas aimer Mennucci», dont le fils, champion de water-polo a quitté le club pour Paris. Début 2014, l'attribution d'un marché par la ville à une association créée par Leccia a créé des remours. Il s'agit de la remise en route d'un restaurant au coeur du Parc Borély. Aucun appels d'offres. Les négociations, de gré-à-gré, qui se poursuivent, ont jeté le trouble sur les relations entre la municipalité de Gaudin et le patron du Cercle, qui aspire, lui aussi, à un nouveau mandat. De petites ombres à l'horizon. L'écume du large.

Le vieux franc maçon sait qu'un douloureux rendez vous l'attend. Une confession à l'Evêché. Comprendre une audition dans les locaux de la Brigade financière, au commissariat central de la ville. «J'ai fait preuve de légèreté et j'ai fait confiance, je n'aurais pas du », se défend Leccia ce jour de juin. Entre supions, poissons et petit blanc corse, l'homme prend le soin de saluer son ami Jean Roatta, l'ancien député maire UMP du 1er secteur. La 2e adjointe au maire Gaudin vient le saluer avant de rejoindre sa table. Alors seulement, Leccia commence sa confession.

Entre 2010 et 2012, le président du CNM a rédigé une lettre d'embauche et fournit des fiches de paie à un détenu sur la voie de la réinsertion. Sans le payer cependant. Un braqueur corse, recommandé par la famille de l'élu nationaliste Jean-Christophe Angelini, devient employé du Cercle. Avant de disparaître. Barthélémy Simonetti sera arrêté en Espagne, sur mandat de la justice suisse, qui le soupçonne à nouveau de cambriolage de bijouterie. A la demande de leurs homologue helvètes, Leccia sera interrogé en mai 2013. Désormais c'est la justice française qui souhaite l'interroger pour faux, usage de faux et plus si affinité. 

Club huppé cherche subventions

Les policiers de la financière s'interrogent sur la gestion des deniers du Cercle.  Mi-avril, pour en avoir le coeur net, les enquêteurs ont en tout discrétion, violer l'intimité du 134 boulevard Charles Livon. Six heures durant, les policiers ont perquisitionné les bureaux du Cercle, pour en repartir avec toute la comptabilité. Et la confronter à l'alerte Tracfin de l'été 2013. D'étranges mouvement financiers avaient été repéré par la cellule anti-blanchiment du ministère des finances entre les comptes du CNM et de Paul Leccia, président bénévole. En tout 60 000 euros de chèques du Cercle ont été encaissés sur les comptes de Leccia. Une manne suffisante pour que le parquet ouvre une enquête préliminaire, qui touche désormais à sa fin. «On ne sait pas s'il y a eu des détournements, assure une source judiciaire, mais il est certain que le club est très mal géré». 

Deux contrôles des Urssaf ont gravement plombé ses comptes. Des salaires de joueurs de l'équipe de Water Polo et de nageurs n'ont pas été déclarés, conduisant à de massifs redressements quand le trésorier même du Cercle est un des pontes locaux des Urssaff... «Nous devions 320 000 euros, avance Paul Leccia. J'ai négocié un paiement sur 24 mois, ai avancé des fonds et me suis porté caution personnellement». Quant aux 60 000 euros de chèques encaissés sur ses comptes «ils ont fait l'objet d'une convention avec le Cercle, qui me rembourse peu à peu. Si ce n'est que cela ça me rassure», souffle le vieux Corse. Qui ne minore pas les soucis financiers de son joyau.  

Hypothèque et banque

Malgré ses atours de club très privés, ses 5 millions d'euros de budget sont largement abondés par les collectivités. Les subventions publiques du Conseil régional, général et de la maire couvrent 20% de ses besoins. Quand l'une des collectivités vient à bouder, l'avenir du Cercle est en péril. A l'instar de la période 2008-2010. Le conseil général de Jean-Noël Guérini coupe pendant deux ans les vivres pour sanctionner la trop grand proximité de Leccia avec Jean Roatta, élu UMP intime de Jean-Claude Gaudin. «C'est du passé, cela s'est réglé dès que j'ai vu Jean-Noël» minore Leccia. L'épouse du sénateur, une habituée des lieux, a également facilité la réconciliation. Sans que le monument des Catalans n'échappe au péril. 

Début 2013, 8 membres du Conseil d'administration du Cercle ont découvert que le club a levé près de 2 millions d'euros...Sont exhumés 4 hypothèques sur les terrains du Cercle, contractés à l'initiative de Paul Leccia. 1,46 millions d'euros en 2002 puis en 2003, 1,56 millions d'euros en 2008 et encore 480 000 en 2012.

Pour justifier de ces hypothèques des délibérations erronées du conseil d'administration du Cercle ont été fournies à l'établissement bancaire et au notaire qui ont validé les hypothèques. Des faux? C'est en tout cas ce que soutiennent les 8 membres du conseil d'administration qui démissionnent en janvier 2013 dans leur lettre à Paul Leccia.  «C'est du pipi de chat, le conseil d'administration était parfaitement informé des faits», assure le président du Cercle. « Ce n'était que pour assurer notre trésorerie et rassurer la banque».

Aujourd'hui encore, ces opposant s'effraient à la lecture des comptes du Cercle.  « Ils ont voulu ma place, ils ont tenté un putsch, ils ont échoué et c'est tout, il ne faut pas voir plus loin» balaie Leccia. «Je ne dis pas que la gestion est parfaite, mais ma sérénité est totale». Au moins jusqu'à son grand oral à l'Evêché.

Mots-clefs : , , , , ,

Publié dans la catégorie Société
Sur le même sujet
Small leccia 0 Mauvais remous au Cercle des nageurs de Marseille 0
6 janvier 2014 A l'orée d'une année électorale, la vénérable institution sportive où trempent de nombreux champi...
Alexandre Guérini, poubelles la vie 0
6 janvier 2011 Un ponton. Auprès de la mer. La vraie. La Méditerranée. Au ciel les mouettes ricanent. Derrière l...
Le père de Carla Bruni en Roumanie avec Sarkozy 0
4 février 2008 Le père de Carla Bruni en Roumanie avec Sarkozy. Surprise de la délégation (Jouyet, Martinon, Lév...
Small jpg jpg guerini petite 72cfc Gaudin a retrouvé un toit 0
18 juillet 2009 Le vote de la rénovation du stade Vélodrome lors du conseil municipal du 9 juillet dernier n’a pa...
Small jpg spa Toilettage en vue pour la SPA Marseille 0
14 janvier 2010 Trafic d’animaux, pratique illégale de la médecine vétérinaire, euthanasie sauvage, faux et usage...