Ch
Logo

Les chats noirs de l'Aviation Club de France

Publié par G Groupe X Bakchich

Le célèbre cercle de jeux parisiens a succombé à la malédiction qui frappe les établissements de jeux de la capitale.

Le mythe a du plomb dans l'aile. L'Aviation club de France, l'opulent cercle de jeux des Champs Elysées - 1350 m2, plus 200 salariés, 23 millions de chiffres d'affaires- a fermé ses lourdes portes mardi. Une descente du service central des courses et jeux, au petit matin du 16 septembre, a fait ranger les tapis, jeux et chasser les clients des lieux, ouverts d'ordinaire de 13h30 à 6 heures du matin. «Une belle affaire qui tournait en continue, ils faisaient quasiment les trois huit», décrit, admiratif une source proche du dossier. 

Héritage

Mandatés par les juges d'instruction Serge Tournaire et Claire Thépaux, les policiers ont embarqué une dizaine de personnes lors de leurs opérations. Elles couvaient depuis des mois, 17 précisément selon les informations du Monde. Un peu plus dans les mémoires de la Brigade des jeux. «Peut-être même est un héritage», sourit un ancien du service.

En 2010, le couperet était passé très près d'une fermeture administrative. En cause, une vilaine pratique, commune à beaucoup de Cercles: les comptes fortement approvisionnés de leur membres. Pour le cas d'espèce, il s'agissait de 6 joueurs au nom fleurant bon les steppes de l'Oural, cumulant 1,6 millions d'euros. «Exercice illégal du métier de banquier» ont alors brandi les policiers pour enjoindre les dirigeants de l'aviation à nettoyer leurs livres… L'ACF en avait été quitte pour un avertissement. Son autorisation n'avait été renouvelé que pour 6 mois.

Cette fois ni l'aura de Charles Pellegrini, ancien patron de l'antigang et néanmoins président de son conseil d'administration, ni l'entregent de Marcel Francisci, le maitre des lieux, vice président du Conseil Général de Corse-du-Sud, président de l'antenne locale des amis de Nicolas Sarkozy et neveu de l'ancien emepeur des jeux Francisci Marcel, assassiné en 1982, n'auront suffi à éviter la fermeture.

Le brelan de Tournaire

Officiellement, l'information judiciaire porte sur le travail dissimulé, l'abus de confiance, l'abus de bien social, l'exercie illégal du métier de banquier et le blanchiment. Presque le tarif syndical, appliqué en connaisseur par le juge Tournaire. C'est la 3e fois que le magistrat s'immisce dans les caisses des Cercles parisiens, après le Concorde et le Wagram

Les bonnes oeuvres des Cercles

Autorisés par une ordonnance de 1947, fonctionnant sous le régime des associations des lois 1901, les cercles parisiens naviguent dans une brume juridique et financière qui rend aussi difficiles les investigations judiciaires que les justifications des dirigeants. Leurs revenus proviennent des cotisations des membres, des boissons et restaurant ainsi d'un prélèvement sur la cagnotte des parties de cartes. Beaucoup de liquide, difficilement traçable. Dans les coffres du Wagram, comme du Concorde, des centaines de milliers d'euros, en liquide, ont été découvert par les policiers. La manne a suscité  l'appétits de milieux avides d'argent frais et de respectabilité. 

Les objets sociaux des associations gérant les établissement prêtent toujours à rire. Dégoulinant de bons sentiments le Cercle Concorde visait à  «promouvoir l’idéal républicain à travers la communication, les études, les recherches et les échanges de caractères économiques et sociale et, en développant les relations humaines, d’oeuvrer pour la réalisation des États-Unis d’Europe dans le cadre des lois de la République française». Il s'est abîmé dans les limbes d'une lutte entre factions du grand banditisme. Le Wagram, lui, s'est seulement proposé de «promouvoir activités sportives, littéraires et artistique». Il a surtout été l'objet d'une querelle d'héritages entre les descendants du gang de la Brise de mer.

Avec beaucoup d'emphase, l'Aviation entend lui mener «une action philanthropique dont le but est de venir en aide aux veuves et orphelins des aviateurs, aux groupements publics, semi-publics ou privés qui ont pour vocation la recherche médicale et scientifique, l'assistance aux catégories les plus défavorisées». 

Fumet corse

Rien ne laisse encore présager d'une intrusion du grand banditisme dans la gestion de l'ACF. Le fumet des précédentes enquêtes sur les Cercles de jeux parisiens pèse toutefois sur le dossier. Le président du Conseil d'administration du Cercle Wagram était également un ancien policier. Le travail dissimulé, pour 1,6 millions d'euros, selon une note de Christian Lothion alors directeur central de la Police judicaire, avait été pointé. Un prévenu avait été renvoyé pour exercice illégal du métier de banquier. Des proches de l'UMP entendus. Une recette qui a bien des similarités avec l'ACF. «L'essor du Texas Hold Em à l'ACF était mal vu, indique un habitué des tables de poker. Cela brasse beaucoup d'argent et l'Etat a du mal a le retracer. Cela a pu les agacer, comme la proximité de Marcel avec Sarkozy». La promesse d'une saga. Une de plus dans les Cercles parisien. Avec des acteurs récurrent. Outre Serge Tournaire et les policiers des Courses et jeux, l'un des directeurs du Wagram, placé en garde-à-vue depuis le 16 septembre, n'est pas en terrain inconnu dans les locaux de la DCPJ de Nanterre.

En 2011, Patrick Navarro avait quitté l'ACF pour le Wagram, revalorisation salariale à l'appui. Une belle promotion qui s'est envolé le 19 janvier. Ses nouveaux employeurs étaient alors prestement invité à déguerpir les «défenseurs du patrimoine de feu Richard Casanova» comme l'écrira joliment un commissaire des Courses et Jeux dans une note de synthèse. Comprendre les héritiers présumés du leader du gang de la Brise de Mer: son beau frère Jean-Luc Germani, Frédéric Fédérici, Antoine Quilicchini et Stéphane Luciani.

Prudent Navarro leur fera signifier qu'il s'asseoit sur son contrat de travail… La manoeuvre n'avait pas suffi à lui éviter une garde à vue dans les locaux de Nanterre en juin 2011, où il avait fait part de ses craintes du Milieu comme de ses soupçons sur la mainmise du grand banditisme sur les Cercles. L'homme avait finalement retrouver sa place dans le giron de l'ACF où chacun vante son professionnalisme.  Et son côté chat noir? 

 

Mots-clefs : , , , , ,

Publié dans la catégorie Société
Sur le même sujet
Small squarcini 0 Le mauvais oeil sur Squarcini 0
18 avril 2012 Comme l'a révélé le Canard Enchaîné, le patron de la direction centrale du renseignement intérieu...
Small hollande bashing 1 Ce grand bandit de Hollande 0
12 janvier 2014 Un parfum de grand banditisme souffle autour de l'appartement où se retrouvent François Hollande ...
Small jhijbfjb L'enquêteur maudit du Cercle Wagram 0
15 septembre 2013 Le principal limier de l'enquête sur le cercle de jeux est renvoyé en conseil de discipline le 19...
Small wagramv rc 0 Rebelote au Wagram 0
9 mars 2012 La saison 4 de Mafiosa ne débute que le 18 mars sur Canal +. Pour les impatients, il reste la sag...
Small jpg baknov11pup2 Plaintes et complaintes d'un lieutenant de DSK 0
25 novembre 2011 Corse, Strauss Khanien, donc forcément suspect. Voire coupable. L'antienne du députe maire Franço...