Ch
Logo

Copscore, le réseau social qui propose aux citoyens Américains de noter leurs flics

Publié par G Groupe X Bakchich

On connaissait déjà Copwatch : la version Beta de Copscore, un nouveau réseau social qui permet aux citoyens Américains de noter les performances de leur officiers de police vient d’être lancée.

Après la tragédie de Ferguson et l’étouffement d'Eric Garner par des officiers de police Américains en pleine rue, à Staten Island le 17 Juillet 2014, les tensions entre les forces de l’ordre et les citoyens Américains semblent atteindre leur summum.

C'est sans doute ces nombreuses bavures qui ont donné à Arion Hardison l'idée de créer Copscore, un nouveau réseau social qui permet de noter les performances des policiers US, et de leur accorder une notation par étoiles, à la manière d'un Trip Advisor des flics. Posté le 22 Janvier sur le site HackerNews, Copscore permet à ses utilisateurs, anonymes ou non, de remplir un avis sur le policier de leur choix, après avoir préalablement renseigné son numéro de badge.

« J'ai choisi de mettre le numéro de badge, parce que je ne voulais pas que des gens puissent poster de faux avis, explique Hardison. Je voulais que seules les personnes ayant une réelle interaction avec le flic puissent voter ».

Si le créateur anticipe les critiques en affirmant que son site compte d'ores et déjà plus de critiques positives que de négatives, le site est déjà très controversé. En effet, si initiative de Arion Hardison semble à priori plutôt louable, certains de ses détracteurs craignent que Copscore ne vire vite au déversoir de la haine anti-flic primaire. Sur la fiche consacrée à Grant Morrisson (le policer ayant abattu de trois balles Edgard Ramirez, un homme de 38 ans non armé en Avril 2014), on même peut lire sa déclaration larmoyante au Grand Jury, devant lequel il comparaissait le 7 Janvier 2015 dernier.

« C'est la décision la plus dure que j'ai jamais eue à prendre. J'aurais aimé ne pas faire ça, j'aurais juste voulu savoir qu'il n'avait pas de revolver sur lui mais je ne pouvais pas prendre le risque. Je voulais pouvoir voir mon fils grandir »

Une présentation à charge qui suggère que Copscore « n'a pas l'intention de présenter la police de façon impartiale » selon un utilisateur sceptique.

 Comme l' a souligné avec justesse le DailyDot, « le vrai challenge consiste désormais à convaincre les citoyens avertis de noter aussi bien les bons flics que les mauvais. Sans quoi, Copscore risque d’être catalogué comme un énième forum pour citoyens révoltés qui viennent déverser leur colère dues à de mauvaises expériences. »

Mots-clefs : , , ,

Publié dans la catégorie Société
Sur le même sujet
Small dashcam rayclid bakchich Abus policiers : de l'Usage de la dashcam. 0
1 mars 2015 Face à la recrudescence des violences policières, investissez dans des Dashcam. C'est le conseil ...
Small image 3 3 b267a 37f16 Transparence (suite) : Bakchich a demandé aux députés leurs notes de restaurant 0
14 mai 2008 Comment nos députés dépensent-ils leur budget, qui est un peu, aussi, notre argent ? Où déjeunent...
Small jpg gendarmeetcitoyen 571cf Vent de révolte chez les Pandores 0
19 novembre 2008 Rien ne va plus chez les képis. Le président national de l’Association « Forum Gendarmes et Citoy...
Small tunis bobos La Tunisie vue par L'Obs 0
18 juin 2015 "Les journées de Tunis" se sont organisées autour de sept débats comptant vingt-neuf intervenants...
Small jpg pichon010 Pichon, un flic qui balance 0
3 septembre 2010 Comment, vous ne connaissez pas Pichon  ? Un flic, ancien khâgneux, qui croyait que la police, c’...