Ch
Logo

Refusée au Sénat, la légalisation du cannabis n’a pas dit son dernier mot

Publié par G Groupe X Bakchich

Le 2 avril, le Sénat a fermé la porte à cette possibilité de légaliser le cannabis en France, proposition formulée par la sénatrice EELV Esther Benbassa. Exit la vente de shit aux côtés des cigarettes et des timbres dans les tabacs. Exit ? Pas pour longtemps.

Ils avaient argumenté, détaillé et démontré les bienfaits de la légalisation du cannabis en France, mais la proposition de loi de la sénatrice EELV est partie en fumée, ce 2 avril, devant le Sénat. Contactée Esther Benbassa ne baisse pas les bras.

Esther Benbassa, sénatrice EELV du Val-de-Marne, est à l'initiative de cette propostion de loi.

« Dans 10 ans, la France y viendra. C’est un texte historique, présenté pour la première fois devant le Sénat et qui a ouvert la discussion. Il y a eu 20 abstentions et un sénateur UMP qui a voté pour cette proposition de loi, alors, quelque part, nous avons démontré que le système répressif actuel ne fonctionne pas. En France, nous ne sommes pas pragmatiques. Les politiciens sont davantage dans les préjugés que dans l’idée d’agir. On dit « C’est mauvais pour la santé, alors il faut réprimer ». Bon. Nous nous proposions quelque chose de différent, qui a fait ses preuves chez nos voisins. Laissons le temps au temps, et dans 10 ans, nous y viendrons, certainement par le canal du cannabis thérapeutique. »

Les esprits se sont ouverts

La sénatrice soutient cette idée depuis des années. Pour plusieurs raisons qu’elle a exposées devant la Chambre Haute. D’abord parce que l’expérience de nos voisins est positive ; ensuite parce que de façon incontestable, ce serait une manne financière considérable pour l’Etat qui pourrait ainsi développer de nombreux projets ; et enfin et surtout parce que la légalisation serait un excellent moyen de mener une politique de prévention en profondeur, quant à l’usage et la consommation de cette plante, et ainsi particper à réduire les addictions. « Mieux vaut prévenir que guérir » dit le proverbe français, exactement le message que la proposition de loi de la sénatrice entendait faire passer.

550 000 consommateurs de cannabis quotidiens en France, la France, le plus gros consommateur de shit d’Europe et des arrestations à la pelle pour quelques grammes de résine dans la poche et un joint à la bouche…. La réalité c’est ça.

Des milliers de jeunes accrocs à la fumette enrôlés dans le trafic pour subvenir à leur consommation personnelle, des milliers de jeunes en centre de désintox pour ne plus brûler des boulettes, et des réseaux étrangers qui alimentent les cours de récré en petits sachets de têtes vertes. La réalité c’est ça, aussi.

Cannabis, tourisme et p’tits projets

Des réalités qui pourraient s’auto-anéantir en passant par la légalisation du cannabis (récréatif).

Autre exemple que le Danemark, l’Allemagne ou le Portugal, l’Etat du Colorado aux Etats-Unis, a sauté le pas en janvier 2014 et a légalisé le cannabis. Et le Colorado a gagné beaucoup, beaucoup d’argent (2,5 millions de dollars le premier mois). Trop même. Il a dû en reverser à ses administrés car une loi prévoit que l’Etat ne peut pas (trop) s’engraisser sur le dos de ses citoyens. De l’argent qui a servi à moderniser les écoles par exemple et également à financer des campagnes de prévention télévisées, montrant par exemple que l’on peut jouer au basket en étant défoncé, mais que l’on ne peut pas conduire défoncé pour se rendre à un match de basket. Expérience réussie ? Semble-t-il. Avec un autre effet positif par ricochet : l’affluence de « touristes » des contrées alentours qui viennent voir « du paysage » et contribuent ainsi à l’économie de l’Etat...

Esther Benbassa qui participe également aux discussions parlementaires sur la lutte contre le terrorisme indique « sur cette question-là, aussi, il n’y a pas ou peu de travail en amont, la réflexion menée tourne autour de la répression, pour séduire l’électorat ». Cependant elle reste optimiste parce que : « Cette proposition de légaliser le cannabis a beaucoup fait parler et réfléchir, tant l’opinion publique que la classe politique ». A suivre donc.

Mots-clefs : , , ,

Publié dans la catégorie Société
Sur le même sujet
Small cannabis2 Le cannabis pour renflouer les caisses de l’Etat. T’en veux ? 0
30 mars 2015 « Un monde sans drogue peut-il exister ? », c’est ce qu'a demandé le maire Europe écologie le...
Small shitfille La fumette gagne du terrain 0
23 avril 2015 « Avec ces chiffres qui attestent d’une augmentation alarmante de la consommation de cann...
Small content sans titre Ne Nous Fâchons Pas 0
3 juin 2014   D’aucun(e)s, parmi toi, s’interrogent, me dit-on (après avoir notamment pris connaissanc...
Laurent Joffrin a changé de dealer 0
29 octobre 2009 Saurez-vous concilier ce partisan de la dépénalisation du cannabis et son adversaire ? "Pour la l...
Small benbassa2 Esther Benbassa écrit à Bakchich 0
8 janvier 2010 La critique de Jacques-Marie Bourget Cet opuscule d’Esther Benbassa porte un titre étrange : E...