Ch
Logo

Agents de joueurs : la FIFA rétablit la loi de la jungle…

Publié par G Groupe X Bakchich

Entre corruption et inepties, le tri sélectif est difficile à faire au sein du Comité Exécutif de la FIFA qui vient de prendre une décision ahurissante qui fera date.

On ne sait plus quoi penser de la FIFA, grande prêtresse du football mondial et de son impayable Comité Exécutif.  Du temps ou la compagnie aérienne Air Inter existait encore, c’est le mot « grève » qui lui était le plus souvent associé dans les médias. Pour ce qui concerne l’organe de direction de la Fédération Internationale de Football, c’est le mot « corruption ». Signe des temps sans doute. 

Lire: Diktat et mafia les deux mamelles de la Fifa et

Fifa, une mafia mondiale

D’ailleurs, loin d’être de l’histoire ancienne, le vocable reste d’actualité à en juger par le rapport du 22 avril 2014 que le Comité Indépendant sur la Gouvernance (ICG) vient de transmettre au Comité Exécutif de la grosse pompe à fric du football mondial et dont sont extraites ces quelques lignes : « …Ceci inclut explicitement les rumeurs relatives aux décisions d’attribution, et l’ICG l’a évoqué formellement, en particulier la décision d’attribuer le tournoi au Qatar, qui est l’une des décisions qui exige un complément d’enquête. Si la FIFA veut tourner la page des scandales de ces dernières années, elle doit apporter une réponse claire et convaincante sur tous les points relatifs aux décisions d’attribution, soit pour confirmer, malheureusement, que les soupçons sont fondés ou pour démontrer qu’ils sont sans fondement. Le Comité d’Ethique devra s’employer sans relâche à apporter une réponse définitive… ».

Lire: Zapiro met une mine à la Fifa

Bref, pendant l’escamotage des scandales passés, les scandales continuent et Sepp «le Couillu» Blatter vient d’annoncer son intention de rempiler pour un ultime mandat…Mais là n’est pas l’essentiel. 

Pour éradiquer les agents louches...supprimons les agents

En l’espèce, lorsque des membres éminents du Comité Exécutif de la FIFA n’essaient pas de se vendre au plus offrant, ils prennent des décisions de nature à compromettre l’avenir de leur fastueux gagne-pain. C’est en tous cas les conclusions auxquelles conduit la circulaire n° 1417 du 30 avril 2014, signée comme il se doit par Jérôme Valcke le Secrétaire Général de l’organisation.

De quoi s’agit-il ? Pour faire simple, de réduire à néant le travail - péniblement et le mot est faible - accompli au cours de ces 10 dernières années pour encadrer et réguler la profession d’agent de joueurs, tenus dans la fantasmagorie médiatique, pour responsables de toutes les dérives du foot business. Avec une timidité qui faisait parfois peine à voir, en France, c’est le législateur qui a défini les conditions d’exercice de la profession d’agent de joueur et qui – au moins sur le papier – a organisé les sanctions dont sont frappés ceux qui l’exerce illégalement. Bref, la profession est réglementée et s’efforce, sous l’impulsion indéfectible d’une poignée d’entre eux, d’apporter un peu d’éthique et de transparence dans un monde de brutes…

Lire: Le foot bizness et les agents vont bien, merci!

La FIFA hélas, ne l’entend pas de cette oreille. Elle vient en effet de proposer de formaliser le concept « d’intermédiaire » appelé à remplacer celui des agents « licenciés » qui est abandonné. Le tout, contre toute évidence, pour « ….proposer un nouveau système plus transparent et plus simple à administrer et à mettre en œuvre, ce qui entrainerait en retour une meilleure application également au niveau national… ». 

Comme le dénonce sans précaution oratoire excessive Jennifer Mendelewitsch, l’une des rares femmes exerçant la profession d’agent de joueur, « l’incapacité grotesque de la FIFA à écarter des transferts et des joueurs professionnels les individus souvent peu recommandables exerçant de fait et de manière totalement illégale, la profession d’agent, l’a conduit à la décision insensée d’admettre que n’importe quel intermédiaire sans qualification et ne présentant aucune garantie juridique pourvu qu’il soit théoriquement répertorié – quid des personnes morales offshores ? - puisse maintenant s’y coller et travailler à la fois pour le joueur et son club employeur ! C’est la même logique qui conduirait ceux qui, constatant qu’ils ont perdu la guerre contre les narcotrafiquants, décideraient d’autoriser la vente de leurs poisons  pour mettre un terme au trafic et aux fortunes colossales et occultes qu’il génère…C’est la porte grande ouverte aux dérives les plus graves que nous puissions imaginer. Il faut espérer que la Fédération Française de Football, forte du travail accompli ici jusqu’à présent et du cadre juridique dont elle dispose, ne se prêtera pas à cette nouvelle mascarade de la FIFA… »  

Car il serait peut-être temps en effet, de rappeler à Jérome Valcke et à sa clique, la décision du Conseil d’Etat du 23 juin 1989, qui constatait que «…les fédérations sportives internationales ne se distinguent pas de la multitude des organisations non gouvernementales auxquelles la doctrine dénie toute autre prérogative que celle de régir leur fonctionnement interne…En définitive, elles n’ont pas de statut de droit international donnant à leurs décisions force exécutoire en droit interne. Leur statut est celui d’une association ou d’un groupement de droit privé régi par la loi de l’état où ils ont leur siège…. »     

 

Mots-clefs : , , , , , , ,

Publié dans la catégorie Sport
Sur le même sujet
Small jpg jpg football FIFA : Un soutien de Blatter se pique d'anti-corruption 0
20 mai 2009 Mohamed Bin Hamman, l’un des deux indéfectibles piliers (avec son compère Jack Warner) sur lesque...
Small jpg foot 2 La Fifa veut labelliser les paris "honnêtes" 0
6 décembre 2008 Le 10 Novembre, s’est tenu à Oerlikon, banlieue de Zurich plus connue pour son célèbre canon anti...
Small jpg recrue foot 3 0 Foot: l'arrêt Matuzalem fera date 0
28 mai 2009 C’est raté ; tous les joueurs qui s’apprêtaient à faire un bras d’honneur à leur club au cours du...
En Europe de l’Est, le football se joue à balles réelles 0
20 janvier 2009 Dans le football balkanique, ce n’est pas la profession de joueur, de coach ou de patron de club ...
Small bak15juinvotefrancefifal Cadeau de «Noël» raté de la France à Sepp Blatter 0
3 juin 2015 Dans les heures qui ont suivi la vague d’arrestation, à la demande de la justice américaine, ...