Ch
Logo

Foot Business: Après le Qatar, l'Azerbaidjan

Publié par G Groupe X Bakchich

Les maillots du FC Porto et de l'Atlético Madrid, le club de Lens et maintenant un joyau poussiéreux du championnat anglais Sheffield Wednesday. L'Europe du foot en faillite découvre les vertus des ressources azéri.

La nouvelle a été sussurrée pendant tout le week end, rebondissant sur les murs du douillet Hôtel de Paris à Monaco. Là dirigeants du foot européens, agents influent et joueurs se croisent souvent. Entre ses murs un autre destin s'est joué de samedi à dimanche, comme l'a avancé l'Equipe. Peut-être la première pierre d'une résurrection. En tout cas le destin d'un club que seuls les férus des championnats anglais (et de Chris Waddle) connaissent. Sheffield Wednesday. En presque 150 ans d'histoire, les «chouettes» ont amassé deux titres de champions, trois coupes d'Angleterre avant guerre. Son dernier trophée remonte à 1991, une coupe de la Ligue. Et son histoire est intimement liée à l'épisode le plus sombre du foot anglais, le drame d'Hillsborough, du nom de son stade. Du nom surtout de la bousculade qui a couté la vie à 96 personnes, lors d'une rencontre opposant Nottingham à Liverpool.

Sous le soleil du Rocher, peu question de sang et de larmes seulement de gros sous. Le club a bien été vendu. «C'est fait», a confirmé à Bakchich l'un des négociateurs. «Même si la signature se fera lors d'une conférence de presse tout est calibré entre les acteurs. Pour un montant de 50 millions de livres sterling». Le vendeur n'est pas un inconnu. Milan Mandaric a un temps été président de Charleroi en Belgique, de l'OGC Nice en France avant d'aller quérir fortune en Angleterre à Portsmouth (avec Arkadi Gaydamak) puis Leicester City avant d'enfin arriver à Sheffield, en 2010, qu'il acquiert pour une livre. Au passage l'homme d'affaires serbo-américain se sera frotté au meilleur du foot anglais, étant même un temps visé par une enquête pour corruption en compagnie de «Dirty» Harry Redknapp, Rolland Courbis et Willy McKay agent sans grand équivalent en France…

L'appétit de Big Mammadov

Au moins Milan Mandaric fait-il une jolie bascule. Lui qui assure avoir investi 30 millions dans l'équipe s'en sort avec un chèque de 40 millions. Une culbute d'au moins 10 millions de Livres Sterling, du à l'appétit grandissant de l'Azerbaidjan, et de son envoyé spécial dans le football européen Hafiz Mammadov. Sponsor maillot du FC Porto, de l'Atlético Madrid, l'Azéri est surtout connu en France pour avoir sauvé le RC Lens de la disparition, financé son maintien en Ligue 2 puis sa promotion en Ligue 1. «Son objectif n'est pas pécunier», concède l'entourage de Mammadov. Peut être de redorer l'image d'un pays étrillé par le dernier rapport de Human Right Watch? A l'image du Qatar, les Azéri achètent de l'influence». Et dans le domaine du football, un seul championnat a une renommé planétaire. Celui d'Angleterre, dont les droits télé dépassent le milliard par an…

Association de bienfaiteurs

Entre Mammadov le Caucasien et Milan Mandaric le Balkan, un troisième larron est venu mettre de l'huile dans les rouages. L'israélo-anglais Pini Zahavi, souvent présenté comme le parrain du football anglais. L'agent a introduit Abrahamovitch à Chelsea, murmurait à l'oreille de Sir Alex Ferguson, placer partout ses poulains, subit les foudres de la justice sans jamais être condamné. Cet as associé avec Mandaric et Gaydamak à Portsmouth, a été longuement asticoté par la Quest, société d'intelligence économique mandaté pour lutter contre la corruption dans le football anglais. inquiété par la justice anglaise qui a facilité les discussion avec Mammadov. Une association de bienfaiteurs pour ramener Sheffield dans la lumière. Et qui fait beaucoup transpirer du côté du RC Lens. Fort mécontent de ne pas avoir survolé le championnat de Ligue 2 malgré ses investissements, Mammadov paraît de plus en plus méfiant envers le staff Sang et Or, notamment son président historique Gervais Martel. «Il ne veut pas désinvestir de Lens», se rassure-t-on dans la Nord. «Il est circonspect quant à la bonne gestion du club mais il veut en faire un acteur majeur du championnat», confirme un des proches de Mammadov. Qui a déjà son idée pour que Sheffield et Lens coopérent intelligemment. S'adjoindre un conseiller français, en charge de diriger la politique sportive des deux clubs, et dont l'aura rayonne des deux côtés de la Manche. Deux anciens de l'Equipe de France ont été ciblés. Marcel Desailly et David Ginola. Le champion du monde 98, ex défenseur de Chelsea désespère de trouver un poste. David Ginola,  ancienne icone de Tottenham et Newcastle, commence lui à s'ennuyer entre son rôle de consultant pour les médias anglais, son passage à Danse avec les Stars ou sa candidature à la mairie de Sainte Maxime… Un retour dans les brumes anglaises ne semble pas pour lui déplaire, même en passant par l'Azerbaidjan.

Quant aux Azéri, le rachat de Sheffield constitue une étape importante dans leur diplomatie. Avec un pied en Angleterre, le pouvoir de Bakou peut rêver. A organiser par exemple un jour une Coupe du Monde? Quand on lui montre la lune, l'imbécile regarde le Doha...

 

Mots-clefs : , , , , ,

Publié dans la catégorie Sport
Sur le même sujet
Quand Thatcher faisait la Malouine 0
14 février 2008 Excellent programme d’Arte mercredi soir consacré à Margaret Thatcher et à la guerre des Malouine...
Small pulp as1 Pulp : A Film about Life, Death & Supermarkets : Voilà, c’est fini 0
2 avril 2015 Rock et cinéma font rarement bon ménage. Difficile de fixer sur pellicule 24 fois par seconde...
Small lens Lens :Gervais et les contes de fée pour adultes 0
22 juillet 2014 Je n’aimerais pas être supporter du RC LENS après la prestation pathétique de son président au co...
Small lens mammadov Foot business: La fable Azéri du RC Lens 0
21 juillet 2014 Le verdict de l’enquête Presse Sportive Internationale 2011 était sans appel : 78% de l’informati...
Small quenelle anelkanienne 0 Noyade de quenelle 0
23 janvier 2014 Après avoir célébré son but en rendant hommage à Dieudonné, l'attaquant de West Bromwich Albion p...