Ch
Logo

Matchs truqués: La glorieuse incertitude du sport

Publié par G Groupe X Bakchich

A l’instar de l’enquête sur les paris truqués du handball, l’instruction sur les matchs supposés arrangés de Ligue 2 va se heurter à la glorieuse incertitude du sport. Et à la loi du silence des vestiaires.

Ce ne sont que quelques matchs de champagne, quelques caisses de vins à la mi-temps d’un match, quelques propos de matamore au téléphone. Et cela vaut une ribambelle de mise en examen dans le petit monde de la Ligue 2, l’antichambre du foot français. Ou du moins, telle est la version de l’affaire- qui depuis sa révélation par le Canard Enchaîné mi-novembre fait trembler le foot français- des avocats des prévenus et de bons noms d’amoureux du beau jeu.

Petit retour en arrière. En avril dernier, le destin du Nîmes Olympique, respectable institution du ballon rond hexagonal, bascule. Pas le 9. A cette date, une conférence de presse annonce qu’un éclectique triumvirat rachète le club. Deux beaux causeurs, Serge Kasparian et Jean-Marc Conrad tiennent le haut de l’affiche. Le premier brasseur hableur de La Ciotat, a conquis Paris en reprenant le Cercle Cadet. Le second a connu une mésaventure dans le ballon à Arles Avignon, où son équipe a été soupçonnée d’achat de match, avant que seul le directeur sportif ne trinque. Bien plus discret, Rani Asaf, homme lige du développement de Free, ne dit mot. Le public salue le nouvel élan donné aux Crocos, le surnom du club, sans savoir que dès la veille, les dés ont été jetés.

Du tapis au gazon, une couleur, le vert

Le 8 avril une information judiciaire pour corruption active et passive en lien avec l’organisation de rencontre à caractère sportif a été ouverte et confiée aux juges d’instruction Serge Tournaire et Hervé Robert. Après le tapis vert des Cercles de jeux Wagram et Cadet, les magistrats déboulent sur le rectangle vert. Leur enquête n’a fait que suivre les tribulations de Serge Kasparian, d’Aix à Paris pour atterir à Nîmes où le Cercle Cadet s’affiche même en sponsor maillot du club, où le fils de «Sarkis» oeuvre comme 3e gardien. 

Dans l’entourage de Papa, cela s’agite au téléphone pour empêcher que le club ne descende en National, l’échelon inférieur. Avec succès. Si le match contre Dijon est perdu 5-1 le 11 avril malgré l’espoir que les adversaires «lâchent le match», si les promesses de primes pour les joueurs du CA Bastia ne conduisent qu’à un match nul le 25, le 13 mai, Nîme et Caen font match nul après une parodie de partie. Les crocodiles demeurent en Ligue 2, Caen monte en Ligue 1, des caisses de vin sont livrés aux Normands et le soupçon salit les clubs. D’autant que quelques jours auparavant les deux présidents, Conrad et Fortin, s’amusent au téléphone, clamant que s’ils ne sont pas trop «cons», la partie débouchera sur un match nul. Suffisant pour que les deux hommes, l’intermédiaire qui les a mis en relation, Kasparian et son ami Michel Moulin, soient mis en examen.

Voeu de silence

Mais les exemples de match où l’enjeu dépasse le jeu ne manque malheureusement pas.  Par exemple, lors des derniers éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Côte d’Ivoire et Cameroun se sont livrés à une parodie de football pour atteindre un score nul qui a qualifié les deux équipes. «Pourquoi truquer un match où l’intérêt même des joueurs est de réaliser un match nul», glisse l’avocat d’un des mis en examen?

Là va débuter la plus ardue des tâches des enquêteurs. La preuve dans le sport… 

Après deux ans d’enquêtes, plusieurs rapports d’experts, le doute subsiste sur le trucage du match de hand Montpellier Cesson. Un doute qui profite à la défense des joueurs de Montpellier mis en examen, tels le double champion olympique, double champion du monde et triple champion d’Europe Nikola Karabatic. «Si les joueurs n’avaient pas eu leurs avocats pour garder le droit au silence», avait alors soupiré un ponte de la direction centrale de la police judiciaire à l’oreille de Bakchich. Alors que l’audition de joueurs des équipes concernés par l’enquête sur Nîmes paraît incontournable, pas sur que ces derniers prendront une autre défense. Le dernier à avoir rompu la règle en France fut Jacques Glassmann lors de VA-OM. Un témoignage qui brisa sa carrière quand les autres joueurs ou dirigeants impliqués, de Tapie à Bernès en passant par Eydelie ou Robert, purent tous rebondir… Une leçon de sport.

Mots-clefs : , , , , , ,

Publié dans la catégorie Sport
Sur le même sujet
Small handball rc 0 Handball: une expertise Sallet pour Montpellier 0
15 mai 2013 Le rapport d'un docteur en physiologie vient troubler l'affaire des paris du handball. Décryptage...
Small hand ball 1 La Saint Valentin des paris du handball 0
11 février 2013 Le 14 février la chambre de l'instruction de Montpellier va rendre deux arrêts décisifs pour l'en...
Small hand ball truque 0 A la recherche du Corbeau du Hand 0
8 février 2013 L'affaire des paris supposés truqués du hand se dégonfle. Et la justice pourrait s'intéresser au ...
Small jpg raphomo09 fa857 Homo-erta chez les sportifs 0
16 mai 2009 On sait que Laurent Nicollin, fils du charismatique Loulou Nicollin, président du FC Montpellier ...
Small hand ball 0 Les paris médiatiques de Karabatic 0
19 octobre 2012 Mis au supplice médiatique et judiciaire, Nikola Karabatic contre-attaque...en oubliant quelques ...